Ynara

Venez découvrir un monde où magie et technologie de pointe se côtoient pour ne former plus qu'un...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Lun 12 Jan - 23:31

(Comme personne ne m'en charge, je m'y colle ^^ )

Le noir. Toujours le noir. Leika ne saurait dire combien de temps elle était plongé dans ces ténèbres. Cela lui semblait une éternité. Puis enfin, elle aperçut un minuscule point de lumière. Battant des yeux, elle reprit peu à peu conscience. Quand sa vision se fut sufissament éclarcie, la générale détailla l'endroit où elle se trouvait. Il s'agissait d'une petite chambre, aux parois blanches, qui paraissait être celle d'un hôpital. Une fenêtre solitaire laissait entrevoir un ciel constellé d'étoiles. A l'exception du lit métallique sur lequel elle était allongé, des perfusions qui la retenaient et d'un tabouret où étaient disposés quelques affaires, la pièce était vide. Leika déduisit qu'elle devait être à Lumière d'Estha. A la base, c'était la destination où elle se rendait, et puis à Delnar, les astres étaient masqués par la lumière des lampadaires et des phares de véhicules. Cette réflexion lui arracha un grognement. C'étaient sûrement des Mages qui avaient pris la peine de la soigner, et cela l'irritait. Elle n'aimait pas compter sur les autres et encore moins sur eux. Néanmoins, Leika reconnut qu'ils avaient fait un bon travail. La douleur qui l'avait prise sur le vaisseau impérial avait en partie disparu, il ne subsistait qu'un léger engourdissement. Son coeur battait normalement. Elle bougea quelques articulations, en arrachant des perfusions au passage, puis elle grimaça : son genou lui faisait encore mal et le reste la gênait. Sa guérison n'était pas achevée. Pas étonnant, après le "médicament" que cet imbécile de Sictaril lui avait confié et qui n'avait en réalité qu'aggravé sa maladie. Si elle le tenait, celui-là...

Leika tatônna un moment pour chercher son téléphone. Elle avait besoin de connaître la date du jour, et voir si on l'avait contacté. Elle chercha un long moment avant de se rendre compte qu'il avait été mis sur le tabouret. La jeune femme avisa le fatras qui l'enveloppait d'un air circonspect, puis arracha bandages et autres avec plaisir. Un peu de sang souilla sur la blouse immaculé dont on l'avait vêtue. Elle jeta le matériel médical sur le sol avec négligence. Qui s'en offusquerait ? Après tout, il n'y avait personne. Et c'était leur problème s'ils avaient voulu la soigner. Pieds nus, elle récupéra son téléphone. Trois jours s'étaient écoulés depuis son entrée sur le vaisseau. Et elle avait 76 appels en abscence.

Se maudissant d'avoir dormi tout ce temps, Leika consulta les messages qu'on lui avait adressé. Elle blêmit en reconnaissant la voix d'un de ses collègues. Un membre de la Tsueba. Ils devaient se rendre sur l'archipel par leurs propres moyens. D'habitude, ils prenaient pas la peine de lui adresser la parole. Cela ne présageait rien de bon. Avec un sourire provocateur, elle raccrocha et effaça les 75 autres messages. Elle n'avait pas envie qu'ils lui pourrissent sa journée. Ensuite, elle appella Allia. Au bout de quelques minutes, Leika fronça les sourcils. Elle ne répondait pas. Cela ne lui ressemblait pas.

Avec un soupir, Leika raccrocha. Elle se sentait à l'étroit dans cette chambre. Elle avait besoin de prendre l'air. De réfléchir. Et éventuellement de partir en reconnaissance pour voir ce que ces hommes avaient fait en trois jours sans son commandement. Farfouillant dans la pile d'habits disposée sur le tabouret, elle en ressortit une paire de bottes légères et une cape grise en coton. La générale ne comprenait pas pourquoi il y avait ces habits ridicules au lieu de son uniforme. Mais elle les enfila quand même. Il n'y avait rien d'autre. Tant pis, elle sortirait en blouse. De toute façon, elle ne comptait pas rester dehors longtemps. Il s'agirait presque d'une évasion. Les médecins, Leika les connaissait. Ils lui diraient sûrement qu'elle était dans un état encore grave et qu'elle devrait se reposer au lieu de profiter de l'air nocturne. Tant pis. Elle se comportait comme une adolescente, pas comme une générale. Mais Leika avait seize ans.

Déchirant un bout de drap, elle écrivit avec du liquide à perfusion qu'elle serait de retour dans une minute. C'était faux, bien sûr. Ils n'avaient rien à dire, ces misérables mages Esthiens, contre la décision de la Génrale de Delnar. Fin prête, elle s'approcha de la fenêtre et, avec ses ongles d'adamantium, créa une ouverture suffisament grande pour qu'elle y passe et se glissa à l'extérieur. La bâtisse était plutôt basse, deux étages. Parfait. Leika se posa sur le rebord de la fenêtre, inspira l'air frais qui chatouillait ses narines, et sauta d'un bon souple et fluide. Elle se réceptionna sur ses deux pieds, et une douleur lancinante au niveau des genoux lui arracha un cri. Elle maudit ceux qui lui avaient provoqué cette fastidieuse maladie. Rabattant le capuchon de sa cape sur son visage, elle s'élança dans les rues de Mnésilmiran, sans aucun but précis. Soudain, un bruit furtif derrière elle lui indiqua qu'elle n'était pas seule...

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347


Dernière édition par Leika Mendeliev le Dim 18 Jan - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Ormélia Jiroten
~Misérable petit newbie égaré~
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 10/01/2009

Feuille de personnage
Grade: Apprenti
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Mer 14 Jan - 22:29

[Désolé mais j'ai pas trop eut le temps de faire un long post(Cause d'examen)]

Ormélia vaguabonda seule dans la nuit à bord de son véhicule.Elle sentait l'air caresser son doux visage.Ormélia avait beau avoir 17 ans, elle conduisait comme elle veux mais là une affaire importante l'atendait.Elle se dirigea alors vers Mnésmilran pour rencontrer le général.On lui avait que l'armée était censé être là ba alors Ormélia pensa que le général aussi.Sa petite virée dura une bonne partie de la nuit et vers deux heures du matin elle aperçu alors la cité.Elle cacha son bolide et partit en exploration dans les rues.Ormélia courait très vite car elle devait absolument trouver le général.Aucune âme vivante arpentait les rues sauf une seule.Ormélia vit une jeune femme qui devait avoir son âge et qui semblait mal en point.Ormélia se présenta alors à l'inconnue:

"Bonsoir, Voulez-vous de l'aide?Je me nomme Ormélia et je cherche le général de l'armée Delnarienne."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Jeu 15 Jan - 21:36

Gaël se réveilla, il avait passé son temps de sommeil sur la poitrine de sa fiancé, celle-ci ne dormant lui avait caressé les cheveux si bien qu'il avait des fourmis dans le cuir chevelu, il se frotta la tête et baîlla. "Quel nuit magnifique", il n'avait pourtant dormi qu'une demi-heure...
Il se rhabillèrent et se mirent en route, ils devaient s'introduire dans la base en question. Gaël laissa Elle passer devant, ils traversèrent la plage.
Elle saisit sa main.

"Toujours aussi douce, viens, je connais un endroit où il y a bien longtemps j'ai aposé une brèche.
-Où se trouve t-elle?
-Près de l'hôpital... on ne détectera pas notre présence, mes pouvoirs nous ferons passer pour des gens travaillons ici.
-Très bien"

Gaël enlaça Elle et ils fusionnèrent avec l'ombre, ils gravirent de longues marches, puis une prairie... Elle, par une légère pression, lui indiqua la bonne direction, ils se défusionnèrent, devant se trouvait un haut mur. Magnifiquement sculptés, les gravures représentant des scènes divines resplendissait.
Elle lui prit de nouveau la main, la serra côté dos et posa sa paume sur la surface lisse du rempart, ils caressèrent ensemble la pierre, douce et lisse au toucher, puis le sictaril sourit, il captait la brèche en question.
Pour un sictaril, une "brèche" est aussi un sceau magique, indétectable, sauf par des entités surpuissantes, il permettait de traverser un mur très épais, en le rendant cassant dans la zone d'effet.
Lyle dégaina Bleak, celle-ci resplendit, le demi-nymphe l'enfonca dans le sceau invisible, le mur éclata sur un mètre de large, créant un trou franchissable, Elle le traversa puis Gaël, la haute-deltau referma le trou. D'un air professionnel, le demi-démon examina les environs, il captait de nombreux signes de vie. Il sentit Bleak vibrer.

"Le moment est venu pour moi de te révéler ta surprise..."

L'épée se planta d'elle même dans le sol, et elle grandit formant Prayer, arrivant ainsi au cou de son propriétaire, elle vibra avec force sa lame se recouvrit d'étincelles noires jaillissant de l'onyx ornant le pommeau, le flot d'étincelles se rassembla pour former une femme entièrement noire aux yeux lumineux, sa voix, vibrante et puissante résonna avec force.

"N'ayez crainte, il n'y a que vous qui êtes en mesure de me voir... j'apporte sur le monde matériel mon fils, mais si tu acceptes Ô Grand Gaël tu devras te passer de Fate et Bleak... car moi, Bleak, je suis habitée par Prayer la grande la puissante, je suis Prayer, cette forme miniature m'emprisonne, acceptes-tu?
-Oui Prayer j'accepte...
-Soit..."

Bleak retrouva sa forme originale, la femme, l'âme de Prayer la brisa, instantanemment Fate se réduit en poussière, Prayer se mit à danser, elel tourna, au centre du cercle qu'elle créait avec son corp jaillit une Prayer nouvelle épée, semblable à Prayer la Grande mais bien plus magnifique, sa lame argentée refléchissait la lumière, un onyx noir orné son pommeau d'argent et de diamant, sa longue lame devait mesurait un mètre soixante, ondulée à plusieurs reprise elle déchiqueterait ses victimes avec grâce et rapidité, le pommeau de trente cinq centimètres orné de diamant et de l'onyx était une merveille, de petits filaments d'argent l'entrelaçait.
La jambes et les mains de l'âme de Prayer furent aspiré par Prayer l'épée, elle psamoldia:

"Imperatuur sanë! Ô Jalaan, imperatuur sanë! Kolaana! Kolaana! Kolaana! Now! Come dag!"

Elle fut entouré de lumière, l'épée brilla encore plus intensément, un immense javelot d'un noir d'obsidienne tomba du ciel, il frappa le sol devant Gaël, son manche lise et droit était fait d'un minéral contenant des veinules gris foncé, contrastant avec le noir du mineral. Sa tête, une longue lame de quatre vingt centimètres était fait d'un métal étincelant, le même que celui de Prayer. Lyle le saisit, les ombres l'entourèrent et le vêtir d'un manteau, puis fusèrent vers le javelot, Lyle l'admira, il mesurait à peu près un mètre quatre vingt...
L'âme de Prayer fondit dans Prayer...

"Prayer la Destructrice et Jalaan le juge sont enfin rassemblés... Ton E-416 sera désormais No-lie, sa conscience ne tardera pas à intervenir...
-Mais comment vais-je faire? Bleak et Fate, par leur petite taille me permettait de me battre avec souplesse, avec toi, je ne pourrais pas accomplir d'acrobaties!
-Détrompes toi... je saurais m'adapter, et Jalaan aussi..."

Il y eut un éclat de lumière, Gaël prit Prayer la Destructrice dans sa main droite, et Jalaan le juge dans la gauche, ils étaient étonnement solides, Elle resplendissait de joie. Ils se dirigèrent vers l'hopital, Gaël l'arrêta, il accrocha Prayer dans son dos, et plaqua Jalaan sur l'arrière de son bras, la lame vers le haut.
Gaël reconnu Mendeliev, une inconnue lui avait parlé...
Le sictaril accrocha aussi Jalaan dans son dos, ses deux armes formèrent désormais un X. Il caressa No-Lie, désormais noir et brillant, il vibrait d'une énergie nouvelle. Lyle dégaina Prayer la planta dans le sol, et s'appuya paresseusement sur le pommeau, Elle posa sa main gauche sur son épaule droite et darda un regard glacial sur les jeunes femmes.

"Est-ce que je dérange?

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba


Dernière édition par Lyle Gaël Sarna le Lun 5 Oct - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Riwen Nalya
~Commandant de Selunn~
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 10/01/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Grade: Supérieur
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Ven 16 Jan - 21:52

5 ans... voilà 5 ans qu'il avait obtenu le grade de commandant de Seluun, où il avait appris son métier et perfectionner ses sorts. Quand il y réfléchit il a fait un long parcoure pour arrivait si haut, néanmoins il n'était pas fier de lui. Qu'avait t-il réaliser de si important à ses yeux pendant ses cinq années ? Tout cela le tracasser, l'obséder presque... Riwen était ainsi allongé dans un lit assez grand ne pouvant fermé l'œil a une heure si avancé. Ses longs cheveux blond tombait sur ses épaules droites et musclé. Sa fenêtre entrouverte faisait face à une rue étroite et sombre laissent s'échapper un courent d'air froid et agréable. Il sortis de son lit, encore habillait et referma la fenêtre. Il portait une fine chemise blanche et un simple pantalon. Puis se dirigea vers un bureau en désordre, il poussa les feuilles les rassemblant en un tas qui menacait de s'écrouler. Il prit un stylo et une feuille et commença a réfléchir, quand il était bloqué et ne trouver plus vraiment de sens à la vie, il se mettait à écrire plusieurs pages avant d'avoir les idées claires. Ce soir rien ne venait, il avait baud commencer une phrase, qu'il la rayait juste après. Troubler par ce manque d'inspiration il décida de prendre l'air, à pied...

Il descendit rapidement les 5 étages qui menaient vers son modeste appartement en passent par l'ascenseur puis sorti dehors. La température était assez basse, mais Riwen aimait ce vent frais et rassurent. Il ne savait pas où aller errent dans la ville si paisible à cette heure. Les quartiers a peu près similaire dans la nuit se dresser comme des géants de métal à l'affût d'étranger. Un silence pesait sur la ville endormie. Le jeune Eliaride marchait calmement le long d'une avenue encore plongé dans ses pensées si vague. Il passa près de la grande bibliothèque, il avait passait de long moment dans se grand édifice. Tous en continuent ça marche nocturne il entendit une voix sans pouvoir entendre la conversation distinctement. Les paroles semblait venir d’un bâtiment a quelques pas de lui, derrière une rue se trouvait l’hôpital de la ville, il s’y dirigea a tous hasard.

En s’apercevant qu’il y avait du monde le commandant choisi la prudence et se transforma en animal, il cacha les vêtements et se faufila vers les étranger. Il se vit dans une flaque d’eau, son poil était noir jais et de petit yeux jaune luisait au milieu de cette figure sombre. Il avait choisi de se transformer en chat car c’était un animal discret et personne ne trouver étrange qu’un petit félin se promène dans les rues. Le chat noir sauta sur un muré prés de l’hôpital et remarqua deux personnes un peu plus loin. L’une semblait assez jeune et portait des vêtements blanc taché de sang et l’autre, qui venait de s’approcher, tout aussi jeune s’apprêter a parler. Rien d’alarmant a priori à par, bien sur que l’une des deux semblait blesser. Riwen pensa tous d’abord aider les deux jeune filles, quand la seconde fille dit :


"Bonsoir, Voulez-vous de l'aide? Je me nomme Ormélia et je cherche le général de l'armée Delnarienne."

Voilà qui deviens intéressent pensa Riwen, il se ravisa tout en s’approchant des inconnues. De toute façon il ne risquer pas gros si il se faisait repérer. Un peu plus tard deux autres personnes s’approchèrent. Un homme assez musclé et armé arrivait se dirigeant vers les deux première venus, il planta une longue épais dans le sol et une femme qu’il ne vit pas bien se mit a parler...

"Est-ce que je dérange?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeden K. Mendeliev
~Misérable petit newbie égaré~
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Ven 16 Jan - 22:08

(arf petit bug.. Ce message doit être vu comme posté par Leika)

"Bonsoir, Voulez-vous de l'aide?Je me nomme Ormélia et je cherche le général de l'armée Delnarienne."

Un mince sourire étira les lèvres de Leika. Elle n'avait aucun souci à ce faire, il ne s'agissait qu'un de ses soldats, ou plus précisément, une de ses soldates. La générale avait reconnu sa voix, bien su'elle ne pouvait l'associer à un visage précis. Si elle s'était donné la peine de lui adresser la parole, elle ne comptait pas la prendre par surprise. Lentement, elle se retourna, et son regard d'acier scruta son interlocutrice des pieds à la tête. Ormélia Jiroten. Elle avait vu sa photo sur le registre informatique de l'armée, un des rares jours ou elle n'avait rien à faire et qu'elle s'ennuyait. Et si elle se souvenait bien, elle faisait partie des rares mages des rangs Delnariens. Le sourire de Leika se figea. Elle se méfiait des mages, même s'ils étaient dans son camp. Ils les avaient déjà trahis, il pouvaient rès bien recommencer.

Enfin, Leika ne la connaissait pas personellement, elle ne lui avait jamais parlé. Il fallait qu'elle mette son aversion pour les mages et sa paranoia de côté. Après tout, celle-là paraissait dépourvue de mauvaises intentions. Elle paraissait assez jeune -comme Leika- et avait sur la visage l'expression candide des jeunes recrues. Se composant une expression neutre, Leika prit la parole, tout en rabattant les plis de sa cape pour que l'on ne voie pas sa blouse. Se montrer dans une tenue pareille, c'était assez embarassant pour une personne de son rang.


"Je te remercie mais je n'ai pas besoin d'aide..."

Leika changea aussitôt d'avis. Tout compte fait, elle pourrait lui être utile. Elle choisit, par intêret selon elle et au fond pour ne pas casser l'image du Général de Delnar, celle d'une surfemme toujours tirée à quatres épingles et jamais en position de faiblesse. Sa fierté en serait sérieusement diminuée.

"Enfin, si j'en aurais besoin. Je sais où se trouve le Général. Je pourrais te le dire en échange de certaines choses. D'abord, j'aurais besoin d'un résumé de ce qui s'est passé pendant ces trois derniers jours. Puis, d'un uniforme de soldat. En fait, je suis dans l'armée moi aussi et j'ai perdu le mien"

Pour justifier cela, Leika avait une explication toute trouvée. Elle prit un air sournois.
"En fait, ne le répète à personne, mais je suis allée dans une taverne avec quelques amis, et on a fait un pari, et je l'ai perdu...ainsi que mon uniforme. Tu vois, si le Général venait à l'apprendre, ou même mon capitaine, je me ferais lyncher. Ah, et pour finir j'aurais besoin d'une épée."

Leika ignorait où ces idiots avaient mis son Ellesmanil. Ils n'avaient pas intêret à l'avoir perdue, vu sa valeur inestimable, autant affective que morale. Sans elle, elle se sentait étrangement vide. Les bras croisés, Leika attendit la réponse d'Ormélia. Elle espérait qu'elle accepterait. Et qu'elle ne le reconnaîtrait pas. Cette dernière hypothèse était peu problable. L'obscurité jouait en sa faveur, mais si Ormélia ne l'avait pas identifiée au premier abord, elle qui était dans tous les magazines de Delnar, il n'y avait aucun risque qu'elle le fasse maintenant. Soudain, un autre bruit attira son attention. Curieusement, il lui semblait étrangement familier. Les yeux de la Générale se plissèrent. Tant de monde en nuit... Deux personnes approchaient. Et elles dégageait une aura de puissance qui n'avait rien de bon. Les ennuis arrivaient. Immédiatement, elle tira son poignard puis, l'arme entre ses dents, se plaça devant Ormélia en une attitude défensive. Une bourrasque fit voler son capuchon et ses cheveux déliés volèrent, éclairés par les reflets argentés de la Lune.

Elle activa sa vision pour voir les deux intrus et, à leur vue, son visage afficha une expression de surprise, très vite remplacé par un mélange de réjouissance et d'énervement.
L'homme responsable de l'aggravation de son état était ici, comme si de rien était. Leurs chemins se croisaient un peut trop souvent à son goût. Tant mieux. Leika allait pouvoir lui dire clairement ce qu'elle pensait de la médecine Sictaril. Elle ne comptait pas se venger, non, ce serait trop puéril. Seulement lui rendre la monnaie de sa pièce, nuance.
Leika avait largement le temps de constater que cette-fois-ci, il n'était pas seul. Il était accompagné. Charmante compagnie. Il s'agissait d'une femme magnifique, aux courbes avantageuses, et aux yeux d'un bleu intense. Sa beauté avait quelque chose d'envoûtant, de surnaturel. Le coeur de Leika sembra s'incinérer dans sa poitrine. Non parce qu'elle était jalouse -elle n'avait rien à lui envier- ni pour une autre raison, mais parce que sa démarche et son attitude étaient trop semblables aux Siennes. Il y avait quelque chose dans cette femme qui lui rappelait immédiatement Son calme serein, Sa grâce et le sourire lumineux dont il la gratifiait quand elle avait fait des efforts. Un lien indéfinissable semblait lier la belle inconnue -sûrement la compagne de Lyle- et Lui Son père. L'homme qu'elle avait tué et dont le souvenir continuait de la hanter chaque nuit. L'homme qu'elle avait vu dans une vision, assassiner froidement une fillette à la chevelure blond-vénitien. L'homme dont elle savait tout. Et rien à la fois. Kaspar Mendeliev.
Le regard glacial de l'inconnue croisa le sien, dénué de tout trace amicale, et Leika tressailit, faillant laisser tomber son unique arme blanche. Elle, Général de Delnar, avait tressaili comme une fillette. Cette constatation lui remit les idées à nouveau en place, et, ôtant son poignard de sa bouche, elle se dirigea droit vers le couple tout en évitant de regarder Elle. Les étoiles étaient éclatantes ce soir, pourquoi s'en priver ?

"Est-ce que je dérange?"


Leika eut une sourire ironique.
"La question ne devrait même pas se poser. Au fait, je tenais à vous remercier pour le médicament"

Après un long silence, elle ajouta :
"Je plaisantais."

Toujours en évitant de regarder la femme, elle dévisagea Lyle avec suffisance, et lança d'un ton froid.
"Qu'est-ce qu'il vous amène à Lumière d'Estha ? Oh... un chat ?"

Elle venait tout juste d'aviser la tache noir et féline qui se tenait non loin d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Ven 16 Jan - 22:34

Gaël sourit en entendant Elle parler en même temps que lui, il s'entreregardèrent et s'embrassèrent briévement. Par un clin d'oeil elle l'incita à poursuivre dans la présentation. Gaël saisit la garde de Prayer et la caressa, ignorant superbement les autres, puis il leva les yeux, ceux-ci réfléchirent la lumière, Masha, la chatte magique d'Elle, se faufila entre ses jambes, elle leva la patte et indiqua deux yeux jaunes en miaulant sinistrement... un autre ami...
Il se tourna vers l'adolescente qu'on avait nommée général "quelle hérésie pensa t-il..." il allait leur montrer qui il était...
Il remarquan, non sans plaisir qu'elle tressaillit face au regard d'Elle, un sentiment de fierté l'envahit.
La "gamine" s'avança:
La question ne devrait même pas se poser. Au fait, je tenais à vous remercier pour le médicament"
Puis elle dit encore:
"Je plaisantais."
"Qu'est-ce qu'il vous amène à Lumière d'Estha ? Oh... un chat ?"

Lyle haussa un sourcil, Elle sourit légerement, le général n'avait pas changé, toujours aussi agressive et arogante...

"Ce qui nous amène ici? Oh rien de bien important pour vous... Ah oui, derien pour le médicament mais ce n'est pas ma faute si votre constitution est trop fragile...
-Allons allons, voyez ma chère ce médicament devait vous soulager puis vous guérir mais... s'il n'a pas marché c'est uniquement car on l'en a empêché. Je sens en vous une autre aura, une aura puissante mais étrangère... et cette aura je la connait... c'est un vieil haut-deltau qui a plusieurs reprises a voulu me prendre l'amphore d'Amani. cracha Elle.
-Calme toi mon amour... en fait nous voudrions parler à Selphyr Jalanda, il y a ici des... g... choses qui ne devraient pas s'y trouver. Il tapota son épée. Mais je ne me suis pas présenté, je suis Lyle Gaël Sarna, général des forces sictayannes sictariles, protécteur de l'empereur et ambassadeur de l'Empire, à titre provisoire, vous feriez mieux de ranger votre poignard miss, vous avez la salle manie vous, les Extérieurs à réagir au quart de tour avec violence, sur ce, il accrocha Prayer dans son dos, elel produit une note sombre et glaciale en fouettant l'air, à moi de poser des questions... qu'est-ce que VOUS faîtes ici?

Elle serra son bras musclé,un coup de vent écarta les pans de la veste de Deslan, mettant son corps à nu, celui ci retira totalement sa veste, sa peau frissonna, puis il fouilla dans son sac et revetit un pull noir, un peu moulant et épais, sur lequel il jeta un manteau rouge... Il fixa Mendeliev... il l'aimait bien finalement, elle avait du caractère, peut-être trop...

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Aeden K. Mendeliev
~Misérable petit newbie égaré~
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Ven 16 Jan - 23:25

(la flemme de me connecter en tant que Leika =p)

Leika se sentit rougir de colère quand il parla de sa constitution fragile.
Le sictaril n'avait pas changé. Toujours cette langue trop pendue et cette insolence qui avait un don pour l'exaspérer. Cet idiot ne pouvait comprendre que ce n'était pas sa faute ! C'était la faute à l'enfoiré qui l'avait créé ! Elle regretta tout de suite ses paroles. Kaspar en avait fait beaucoup pour elle, il ne méritait pas qu'elle le traite de cette manière. La femme s'exprima alors. Son discours, dont elle avait écouté les moindres mots, lui glaça le sang. Elle était hébétée par ce qu'elle affirmait. Une autre aura... impossible ! Qui auarit pû la manipuler à part son créateur ? Et elle mentionnait un haut-deltau, de surcroît un voleur. Kaspar... son père n'était pas comme cela. UIl avait toujours été humain, et honnête. Cela était ridicule, cette femme devait se tromper. Ou alors, un Haut-Deltau l'avait approché sans qu'elle s'en aperçoive. C'était la seule hypothèse possible. Leika ne voyait rien d'autre.
Le regard de Leika se posa à nouveau sur la compagne de Lyle. La Générale, qui dissimulait mal ses sentiments, laissait clairement comparaître son incompréhension. Un rire mental la secoua. De toute façon, la question ne se posait plus. Kaspar était mort et enterré désormais.

-Calme toi mon amour... en fait nous voudrions parler à Selphyr Jalanda, il y a ici des... g... choses qui ne devraient pas s'y trouver.
Mais je ne me suis pas présenté, je suis Lyle Gaël Sarna, général des forces sictayannes sictariles, protécteur de l'empereur et ambassadeur de l'Empire, à titre provisoire, vous feriez mieux de ranger votre poignard miss, vous avez la salle manie vous, les Extérieurs à réagir au quart de tour avec violence, sur ce, à moi de poser des questions... qu'est-ce que VOUS faîtes ici?

Leika l'écouta avec une attention relâchée. Elle finit, à son propre étonnement, par ranger son poignard dans une poche de sa cape. Ce qu'elle venait entendre était interessant, sans aucun doute, mais ces Sictarils ne les devanceraient pas. Son visage avait ré-adopté une expression confiante et impassible. Elle parla d'une voix claire, où aucune émotion n'était visible.

-Je vois. Monsieur Sarna, général des forces sictayannes sictariles, ambassateurs de l'Empereur et j'en passe, je vous informe au nom de Delnar que nous sommes en ce lieu pour une raison donné, non pour passer des vacances contrairement à ce que vous semblez imaginer. Il y a quatre ou cinq jours, une bombe a explosé dans le centre de notre capitale, provoquant un bilan de trente-morts et de deux-cents blessés. Innocents. Tout cela parce que la Chef de Lumière d'Estha a perdu son précieux petit caillou. C'est en toute logique que notre Empereur veuille lui demander des explications sur le comportement de ses hommes.
Il y a quelques années, un pacte de non-agression avait été signé entre la Guilde et mon peuple. La brisure de celui-ci pourrait très bien engendrer quelque chose d'autre. Voilà pourquoi, en plus d'avoir escorté le Seigneur Shikamasu, comme vous avez pû constater, je suis là. Tout dépend du discours qu'auront mon patr...Son Altesse, les principaux ministres impériaux et Selphyr Jalanda. Rien ne dépend de ma décision. Bref, je vous prierais de ne pas interférer. Le destin d'Ynara se joue ici.

Leika se tut. Avec son accès de faiblesse, elle en avait oublié le fait que, dans moins de plusieurs jours, elle allait peut être chargée de la mission de mettre Lumière d'Estha à feu et à sang. Bien qu'elle détestait la Guilde, elle ne pouvait pas se résoudre à arracher de nouveau des millions de vies. Elle se demanda comment elle avait fini Générale, en fin de compte. Elle aurait peut être mieux fait de s'enfuir et d'aller avec les Cyborg faire pousser des légumes. Mais désormais, il était trop tard. Le devoir était le devoir, et Leika l'exécuterait sans état d'âme. Elle devait obéir à Delnar, que cela lui plaise ou non. C'était l'unique tâche qui lui restait à faire. Leika se tourna vers Ormélia.

-Bien. Ormélia, allons ailleurs, pour ce que je vous ai demandé.

Elle ne voulait que celle-ci lui parle devant les Sictarils, elle pourrait faire échapper trop de choses. De plus, elle ne tenait pas à ce qu'ils, s'ils avaient compris les intentions de l'Empire, lui sautent dessus en lui faisant la morale. Leika détestait ça. Elle allait s'écarter, quand un détail lui revint en mémoire. Sans ciller, elle planta ses yeux dans ceux de la jeune femme. Son ton était étonnament dur.
- Sans vous vexer, je crois que vous faites erreur. Il n'y a point de Haut-Deltau dans mes fréquentations, encore moins de voleurs. Et mon créateur ne correspondait à...aucun cas à cette description !

Brusquement, elle alla rejoindre Ormélia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Ven 16 Jan - 23:48

- Sans vous vexer, je crois que vous faites erreur. Il n'y a point de Haut-Deltau dans mes fréquentations, encore moins de voleurs. Et mon créateur ne correspondait à...aucun cas à cette description !


Le ton du général ne lui plut pas, comment pouvait-elle se permettre de contredire Elle?! Quelle empotée! Il haussa la voix, se faisant autoritaire et froid.

-Elle ne se trompe jamais! Si elle vous dit qu'il y a une autre présence en vous, c'est qu'il y a une autre présence en vous. Quant au fait de ne pas interférer, vous n'avez pas d'ordres à me donner, que votre empereur règle ses... problèmes, je réglerai les miens, quant à l'attentat... ce ne sont pas des mages, mais des sictarils, des pro-sectaires, ce n'est pas à vous de les juger, mais à l'Empire sictaril, la muraille étant ouverte, des relations diplomatiques ne vont pas tarder à se tisser, vous feriez mieux de ne pas trop provoquer Selphyr Jalanda, nous, sictarils avons toujours entretenus d'excellentes relations avec les haut-deltaus... Il ne sert à rien de venir menacer celle-ci, surtout sur son propre territoire... Mais revenons en a l'attentat, la pierre philosophale a été volée, nous avons pu suivre sa trace quelques jours mais... nous l'avons perdu, les maitres-sorciers pro-sectaires qui ont coordonnné cette attaque la désirait pour installer un régime totalitaire dans l'Empire, ils ont envoûté des mages, puis les ont utilisé comme des pions jetables! Selphyr Jalanda n'a rien avoir là dedans. Mais faîtes à votre guise... autant vous dire que des liens entre Lumière d'Estha et sa majesté Keylo d'Isandra ont déjà été tissé, si vous vous avisez a attaquer les mages... les sictarils seront contre vous, et autant vous dire que l'armée sictarile est capable de tout, et de détruire la votre, vous serez en désavantage, les mages plus les sictarils... un sacré morceau, aurez vous l'audace de les affronter? Mon empereur ne veut pas de guerre, au contraire mais si vous attaquez nos nouveaux alliés... il n'aura pas le choix.
-Il faut comprendre qu'un attentat n'est rien comparé à ce qu'il risque d'arriver... et je vous prierais de ne pas nous tourner le dos, c'est très mal élevé et ça donne une mauvaise impression de la personne.
-De la colère... de la haine... le doute...

La voix était biensûr celle de Prayer, mais personne d'autre que Lyle et Elle ne le savait... et c'était assez terrifiant. Prayer vibra, Gaël sentit son tatouage devenir glacial... il se secoua.
Lyle soupira, "cette jeunesse alors"... il mit ses mains dans ses poches et s'approcha de Mendeliev souplement, mais resta à une certaine distance, elle été armé... il rit intérieurement, un misérable poignard entre les mains d'un adolescente affaibli? Elle n'ira pas loin.
Avec un regard profondément triste, Elle, derrière lui, dit dans un souffle...

-Soyez vous même...

Gaël recula précipitemment, il avait senti quelque chose, il fit un bond en arrière, un bras de ténèbres avait surgit de nul part, un corps sortit, devant eux se tenait un humanoïde entièrement composé d'ombres... un démon, il darda sur Lyle un regard mauvais leva sa main griffue et l'abattit, le sictaril fit un salto arrière et l'évita, il posa sa main sur le sol et dégaina Jalaan, le javelot resplendit, le démon, à la vue de l'arme fut pris de terreur, il voulut fuir, et il commit une grossière erreur... tourner le dos à Lyle Gaël Sarna, Gaël lança le javelot qui transperça la créature des ténèbres, celle-ci éclata, répendant des billes d'onyx sur le sol, un filament argenté fila de la main de Lyle, y ramenant le javelot. Un nouveau manteau d'ombre le recouvrit lorsqu'il tint Jalaan, c'était totalement inutile mais c'était impressionnant et imposait un certain respect, le manteau s'évanouit lorsqu'il accrocha le javelot au chant de mort dans son dos. D'une voix froide il annonça:

"Voilà ce qui arrivera si Elle et moi ne prévenons pas Selphyr..."

Gaël eut des visions, il voyait un être pâle, d'apparence humaine fuyant de l'archipel, il tenait dans son dos une épée magnifique... n'était-ce pas l'épée du général Mendeliev, mais pourquoi les voyaient-ils, la réponse ne se fit pas attendre... il avait déjà frappé cet homme, cet homme qu'il avait étranglé mais par pitié, il l'avait libéré... ne l'avait-il pas frappé avec feu Bleak? Si biensûr, le lien! Cette information pouvait se révélait très interessante...

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba


Dernière édition par Lyle Gaël Sarna le Lun 5 Oct - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Dim 18 Jan - 17:51

Leika continua son avancée, lassée du discours moralisateur du Sictaril qui l'ennuyait profondément. Mais, quand il mentionna l'alliance entre son peuple et les Mages, la Générale se figea. L'armée n'était pas au courant de cela. Se pourrait-il que l'empereur l'ignorait ? Si Lyle disait vrai, cela pourrait s'avérer important pour les projets de Delnar. Sa fonction lui disait de prévenir Kuro de toute urgence. De plus, Leika pensait qu'il serait amusant de le réveiller à cette heure de la nuit. Mais elle ne pouvait le faire devant eux. Ele se retourna à demi et jeta un oeil intrigué au couple, à qui se forçait d'épargner une réplique sarcastique. Lyle semblait en colère et la femme -qui s'appellait vraisemblablement Elle... Drôle de prénom- paraissait triste. Une bouffée d'irritation secoua Leika. Comme si elle avait besoin de sa pitié !

-De la colère... de la haine... le doute...

La voix rauque, surgie de nulle part, tira un froncement de sourcils au Général. Personne n'avait parlé. Quelqu'un les observait donc ? Elle ne détectait la présence de personne. Mis à part ce chat, qui les observait dans l'ombre. Bizarre, pour un chat... Cependant, il ne fallait pas être sttupide : les animaux n'étaient pas dotés de parole, voyons !
Cela incitait Leika à redoubler d'attention. Elle n'était pas en position de force.

Tout à coup, un bras surgit des ténèbres. Leika courba ses genoux, tira son poignard et se mit en position d'attaque. Ses membres la lançaient à chaque fois qu'elle effectuait un mouvement. Lyle ne lui laissa pas le temps de bouger, à son grand soulagement. Il se chargea du monstra aussi facilement que s'il s'agissait d'un bébé ayant perdu son hochet (le mot du jour =D). Leika songea que si tous les Sictarils se battaient si bien, Delnar serait en sérieuse difficulté s'ils venaient à les affronter. Quoique... ils possèdaient un grand nombre de guerriers légendaires dans leurs rangs. Et l'ennemi que combattait Lyle, effrayé à première vue par son arme, était tellement ridicule qu'il ne permettait pas de vérifier ses capacités véritables. Ce dernier conclut.

"Voilà ce qui arrivera si Elle et moi ne prévenons pas Selphyr..."

Leika retint un éclat de rire, qui serait mal placé. Ces choses ne lui faisaient pas peur. Une bombe les éradiqueraient toutes. En ayant assez entendu, elle rebroussa chemin et déclara :

"Je suis d'accord sur le fait que je n'ai pas d'ordres à vous donner. Ce n'était pas un ordre, mais un conseil. Soyez certains que si cela tourne mal, cela aurait sûrement une plus grande portée qu'une invasion de ces créatures. Au moins, contre elles, tous les peuples pourront faire front commun. Mais dans l'autre cas, comme vous le soulignez, tous les peuples Ynariens risquent de s'opposer l'un contre l'autre et tout le monde sera victime de ce conflit. Même si vous comptez tous vous liguer contre mon peuple, pour une raison ou une autre, Delnar a d'autres ressources que vous ne soupçonnez même pas. Il n'y a pas que des fous dans mon Empire. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir mon empêcher que cela tourne au massacre. Je ne le permettrais pas. Bien sûr, je n'insinue pas qu'il faut laisser de côté ce problème dont vous voulez faire part à Selphyr, mais je vous invite à ne pas sous-estimer le nôtre.
Vos Sictarils sont à l'origine du complot de Pandoris, certes, cependant ces informations me sont inutiles : ce n'est pas à l'armée de s'occuper des affaires judiciaires.Je ne dispose d'aucun droit pour m'opposer aux désirs de Sa Majesté Kuro Shikamasu. Allez lui parler si vous en avez envie et dites-lui que Selphyr est innocente. Moi, je suis payée pour agir, pas pour règler ce genre d'histoire.
Ceci dit, pour en revenir à ce qui ne concerne pas la politique, je n'ai pas eu l'intention d'offenser votre compagne. Je ne sais pas le moyen par lequel vous savez qu'elle ne se trompe jamais, mais une chose est certaine...

Leika fixa Elle, le regard empli d'une sourde détermination. Un flot de paroles sortit de sa bouche sans qu'elle ne puisse les réfrener.
-J'ignore quel est ce Haut-Deltau et ce qu'il me veut. Mais mon père n'est en rien mêlé à tout cela. C'est...c'est l'unique personne à s'être occupée de moi. Il m'a tout appris, et je peux vous affirmer sans hésitation que c'est quelqu'un de bien. Il a toujours essayé d'évité des batailles inutiles. Contrairement à certains, il faisait des prisonniers au lieu d'exécuter tout le monde et laissait en paix les femmes et les enfants. Quand un de ses hommes était en difficulté, il venait toujours l'aider. Et à chaque pauvre, il achetait de quoi manger ou donnait un pièce d'argent pour que sa faim soit rassasiée. Je ne sais pas ce que vous croyez, mais ce n'est pas lui. Il n'irait pas jusqu'à m'empêcher de guérir. Et il est mort donc... ... ...

Le flot s'était interrompu, laissant Leika hésitante sur le sens de ses actes. Pourquoi s'obstinait t-elle à défendre son père ? Qu'est-ce qu'il la poussait à faire cela ? Elle se retrouva devant les Sictarils, ne sachant quoi ajouter, l'air un peu désorienté. Sa main voulut serrer Ellesmanil pour se rassuer. Elle ne rencontra que du vide. Son épée...Ses ongles d'adamantium s'enfoncèrent dans sa chair.

-Ellesmanil... murmura Leika si bas qu'elle doutait qu'on l'entende.

Soudain, elle ressentait un vide béant dans son coeur, comme si évoquer ses vieux souvenirs avaient suffit à raviver l'absence de son arme. La seule amie qu'elle avait eu pendant des années. Mal à l'aise, Leika prit son portable et appella Allia. Peut-être avait elle des informations. Elle ne répondit pas. Sa main eut alors un mouvement incontrôlé. De surprise, elle lâcha son portable qui atterit sur la patte du chat noir, qui restait immobile, dans l'ombre.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Elle Olann Sarna
~Gardienne de l'amphore d'Amani/Vice général des forces sictayannes/Admin~
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/12/2008

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/0  (0/0)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Mar 20 Jan - 20:40

Le portable s'écrasa sur la patte du chat, Masha pouffa, Ele s'approcha de la... "hmmm? qu'est donc cette fille?... Ah oui une nawrim!". Elle ramassa l'appareil, et le lui tendit, elle plongea son regard dans les yeux du général Mendeliev, elle écarta les siens, elle espara que l'adolescente se perdrait dans cet océan de glace réconfortant qu'étaient ses yeux. La haute-deltau leva sa main, et d'un geste empli de grâce, elle caressa la joue de cette malheureuse créature... Elle la fixa encore quelques minutes, puis rompant le contact, leva le visage au ciel. Gaël la rejoint, Elle baissa la tête ses cheveux, animés par un vent iréel, masquèrent son visage.
Elle pensa à l'Empire, à sa soeur Calleigh... à Gaël, ce n'était vraiment pas le moment ni l'endroit pour penser à ça mais... elle ne pouvait s'en empêcher.
Elle se ressaisit, mais... qu'était-ce? Elle ressenti une autre présence, elle ferma les yeux tâchant de la localiser, elle haussa un sourcil, le voleur de l'épée approchait à grande vitesse de l'Empire sictaril, mais ce n'était pas lui, cette présence, elle était en elle... Affolée elle s'enferma dans son esprit chassant tout aura extérieures, mais rien à faire... Alors, doucement, elle vint au but, sa main gauche, doucement glissa le long de son corps et toucha son ventre... une fille... Elle leva les yeux vers Gaël, c'était lui le père. "Oh AMani, que vais-je faire, si je me présente à Selphyr enceiente, les autres voudront m'étriper!"
Elle posa sa main sur le bras musclé de Lyle Gaël, non, elle le préviendrait plus tard, pour l'instant il fallait prévenir cette fille que son épée allait pénétrer la muraille de Dë'Venera. Mais une émotion de joie intense l'envahit, elle était enceinte! Reprenant son sérieux, elle dit de sa sublime voix...

"Ellesmanil est votre épée, comment le saurais-je? Gaël me l'a dit... et cette même épée vient de franchir à l'instant la muraille, ce maître-sorcier dont Lyle à due vous parler à bord du Garfor, celui qui à infiltré l'empire puis Lumière d'Estha et qui a commandité l'attentat vient de rapporter cette épée en notre territoire. Je vous propose deux choses, soit vous attendez que mon fiancé et moi réglons nos affaires ici, et nous iront la chercher, soit je demande à ce que le traître soit neutralisé en discrétion, mais vous ne pourrez pas disposer d'un prisonnier qui pourrait vous apporter de nombreuses réponses...
Sachez aussi, que je ne ment pas en disant que l'aura de votre père vous empêche de guérir... nous n'avons jamais été très bon amis lui et moi, il reconnait probablement mon énergie, car c'est moi qui ai confectionné le remède, et il l'empêche de faire effet, car il croit vous protéger en faisant ça... Je ne sous-estime pas votre problème mais... celui-ci est assez puéril mais bon. Vous dîtes que Delnar possède d'autres ressources, vous me faîtes bien rire, que savez-vous des sictarils? Rien, si comme mon cher Gaël vous l'a dit, une guerre éclate, vou serez totalement pris au dépourvu. Je n'ai jamais aimé les guerres, mais je possède une arme capable de changer la donne... donc... réfléchissez. Vous dîtes que vous n'avez aucuns moyens de forces sur Shikamasu... étonnant, une si belle fleur que vous n'arrive donc t-elle pas à faire flancher son coeur? De toutes manières les affaires de cet humain ont toujours été aussi... puériles, tomber amoureux d'une haute-deltau! Ah, quelle folie, Selphyr n'est vraiment pas du genre à s'interresser aux races inférieures. Mais je m'égare, braf réfléchissez à mes propositions, dans les deux cas vous retrouverez votre merveilleuse épée.


_________________


Invité Faîtes attention à vous..

*Elle's theme *(actualisez, ça ne marche pas tout le temps -_-")
http://www.seeqpod.com/search/?plid=c1720226e7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Jeu 22 Jan - 0:39

Se massant le poignet, Leika prit le téléphone que lui tendait Elle. Son remerciement n'était qu'un vague murmure. Elle inspecte l'étendue des dégâts. Par chance, il n'y avait rien, si ce n'était qu'une fêlure sur l'écran. Leika n'aurait pas à le racheter. Tant mieux. Ce mois-ci, elle en avait déjà cassé trois. Elle leva les yeux et constata que Elle la regardait étrangement. Cela la mettait mal à l'aise. Et toujours ce regard, débordant d'une écoeurante compassion... Leika se détourna. Alors, l'autre lui caressa la joue. La générale s'attendait à tout venant de la part de Sictarils, sauf à ça. Elle dévisagea Elle comme si elle venait d'une autre planète, trop hebétée pour réagir.

*Qu'est-ce qui lui prend, à cette fille ? *

En seize ans d'existence, on ne lui avait jamais fait ce coup, à Leika. Si Elle voulait la purger de sa tristesse, c'était gagné. Provisoirement. Lyle la rejoint puis Leika songea qu'ils devaient se reconvertir dans la police. Ils étaient parfaits dans le rôle "gentil policier/méchant policier". Beaucoup de détenus auraient cédé comme des mouches. Tiens donc. Pourquoi avait-elle des pensées pareilles ? Ensuite, Elle prit la parole et sa voix mélodieuse résonna dans toute la ruelle. Leika déglutit. Ces intonations lui rappellaient... Non, elle devait arrêter d'y penser.
La générale écouta la totalité de son discours, malgré que la fatique recommençait à la gagner. Au fur et à mesure qu'Elle parlait, les yeux de Leika se rétrecissaient, pour ne devenir qu'à la fin de minuscules fentes. Elle tressaillit, comme si un poignard lui pénétrait dans le coeur. Oui, cette femme était étrange. Douce et consolatrice avec les gens, pour mieux les assassiner ensuite. Bien qu'Elle n'avait sûrement aucune conscience que ce qu'elle disait la marquait. Elle n'enjolivait pas suffissament la vérité. C'était une qualité, certes, Leika n'avait pas besoin d'hypocrisie, comme celle de Kuro. Mais la vérité était dure à avaler. Raide, elle toisa les Sictarils, mais l'acier de ses yeux n'exprimait que tourments et désarroi. Son ton était glacial, malgré elle. Leika cachait toujours aussi mal ses émotions :

-Je vous remercie pour ces renseignements. Toutefois, si vous n'y voyez pas d'inconvénients, je préfère me charger de ce chien par moi même. Non...je n'ai pas besoin de votre avis.

Ils devaient sûrement la prendre pour une gamine stupide et immature, mais tant pis. Leika n'avait pas conscience de ce qu'elle disait. Ce qu'ils allaient répondre n'avait aucune importance. Forte de sa colère et de ses sentiments qui la gouvernaient, Leika continua, plus cassante :
-Et en ce qui concerne ma vie sentimentale, elle ne concerne personne, surtout pas vous. Sachez que je désapprouve utiliser les hommes comme mes objets, moi, et que même si j'entretenais une quelconque relation avec le patr...avec sa Majesté, je ne le ferais pas pour empêcher une guerre... Et cette question ne se pose même pas. Je n'ai jamais cet homme...je... Je le déteste ! Je le hais de toute âme !

Cette révelation pouvait lui coûter cher. Leika avait oublié qu'elle était en présence d'un soldat de Delnar. Et donc, elle s'était mis à crier, pas très discrètement.
-Si Selphyr n'aime pas les races inférieures, tant mieux pour ce con. Comme ça, il saura ce que c'est d'être traité en sous-homme ! Je me réjouis d'avance, ça va être amusant de voir ce qui reste de son coeur brisé en mille morceaux... Je..je...

Leika venait de réaliser qu'elle s'était trop emportée et s'interrompit. Son visage s'assombrit, et elle baissa la tête, ses traits masqués par sa chevelure rousse. Lorsqu'elle la releva, ils étaient empreints d'une expression vaincue et mortifiée, de douleur et de honte.
-Et ainsi, mon père était un Haut-Deltau. Je peine à y croire... Excusez-moi, je suis vraiment désolée. Mais, j'ai besoin d'être seule. Il me faut des réponses. Je ne connais qu'un seul moyen d'en trouver. Au revoir.

Avant qu'il ne puissent faire un geste, Leika avait disparu. D'un bond extrêmement rapide, elle s'était hissé sur un toit et s'était mis à courir, à la recherche d'une endroit tranquille. Elle tatonna un moment puis pressa un endroit à la base de son cou. Sa peau artificielle s'ouvrit, dévoilant un creux où était logé un médaillon. Leika le sortit et le fit balancer doucement entre ses doigts.

*Il est peut être temps d'y revenir. C'est le seul endroit où l'on me laissera tranquille."

Faisant pivoter le crochet qui le retenait, Leika l'ouvrit. Une lumière éblouissante en surgit, ayant la forme étrange d'une porte.
Sans hésiter, la Générale s'y engouffra?

(désolée pour les passages de crise hysterico-dépressive xp)

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Sam 24 Jan - 17:03

Gaël observa d'un air surpris le comportement lunatique de la jeune femme, "elle a beaucoup de caractère...". Il écouta attentivement son discours, il se réjouit, sans y prendre garde, Mendeliev lui avait transmis de nombreuses informations sur son passé et ses faiblesses.
Le portable du sictaril sonna, il le saisit, il toucha l'écran tactile, *tout est en ordre* Lyle sourit, quellle belle journée... Le soleil commençait à se lever, il laissa les rayons de lumière lui réchauffer le visage, un vent doux soufflait, la ruelle s'illumina peu à peu, le sictaril secoua sa chevelure, créant des reflets éblouissant, il éclata de rire, lorsqu'il était heureux, le génral Sarna se montrait très bon et doux, il s'écarta, prenant Elle par la main.
Ils suivirent un chemin pavé, Prayer et Jalaan rayonnaient, de l'herbe tendre poussait de part et d'autre de la route, ils approchèrent d'un champ de blé, Gaël caressa de la paume de sa main les épis. Masha ronronnant avec force était perché sur son épaule, sa queue décrivant un mouvement de balancier. Le sictaril s'arrêta, puis, brusquement se mit à courir follement, atteignant un vitesse effarante il vit Elle le suivre par la voie des airs, le vent sifflait à ses oreilles, la chatte s'accrochait de toutes ses forces, le bord de la falaise approchait, le sictaril sauta, plana puis aterrit en contre bas avec souplesse, il reprit sa course. Des nuages s'ammoncelèrent dans le firmamament, la pluie tomba, les gouttes glaciales martelaient son crâne, mais rien de ne pouvait l'arrêter, il courait, toujours, dans ses yeux une luer d'espoir, il courait, encore, le monde ne comptait plus pour lui, il ne vit même pas au loin de palais où vivait Selphyr, ni même la mer à sa droite, la pauvre chatte miaulait de peur.
Des heures passèrent et Lyle courait encore, son coeur battait la chamade, enfin, sans prévenir, il mit un terme à sa course folle, Elle se posa à côté de lui, un air interrogatif se lisait sur son visage, devant une grotte, et dans cette grotte une femme fantomatique... Gaël courut et se jeta dans les bras de cette apparition, il parla en sictaril.

"Maman..."

Sa mère possédait bien une forme physique, mais sa peau glacée, son regard mélancolique venaient d'un autre monde, le royaume des morts, elle sera son fils contre son coeur, recueillant sur se poitrine des larmes chaudes.
Gaël se détacha de l'étreinte maternelle, "pourquoi sur cette île, comment?"... Comment...
Elle marcha vers eux, Gaël la présenta à sa mère. Ils parlèrent longtemps, Mme Sarna révéla dans un souffle la raison de sa présence dans le monde matériel.

"Je ne suis morte... mais en tant que nymphe mon corps devait être immergé dans le lac des milles complaintes... depuis ma mort j'attend que l'on déplace mon cadavre, je n'ai pas voulu te contacter mon chéri car... je ne suis pas vraiment là, je te demande une chose, inume moi comme il se doit"
-Je te le promet mère...
-Mon cher petit... mon corps n'est pas dans l'Empire, ils m'ont emporté...
-Ils? Mais qui-est-ce?!
-Des médecins, des experts, ils sont delnariens, ils veulent utiliser mon corps pour greffer certaines parties à des humains, ils appellent celà, la nephenisation utile... utile car les morts deviennent utile...
-Je suis tellement désolé, j'aurais du me charger de ton inumation moi-même, au lieu de ça, je... je suis parti, j'ai laissé ton corps sur une barque ne espérant que tu trouverais le repos dans le lac des milles complaintes... J'aurais du t'enment à pied...
-Non, ce n'est pas de ta faute, maintenant écoute moi, trouve ma dépouille, je sens l'appel des morts, je ne pourrais revenir que dans quelques jours seulement... je t'aime.
-Je t'aime aussi maman...

La nymphe disparut, souflée par un vent glacial, la pluie cessa, le sourire revint sur les lèvres du sictaril, mais ses yeux reflétait la colère qui était en lui. il se redressa, et cracha.

"Vous le paierez! Tout Delnariens que vous êtes!


_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Dim 25 Jan - 1:34

D'un regard songeur, Leika rangea le petit médaillon doré, passant ses doigts dans les arabesques censées figurer les pétales d'une rose. Puis, elle se concentra sur la pièce qu'elle n'avait pas revu depuis des années. Rien n'avait changé. Vaste et haute, des étagères remplies de livres l'occupaient du sol jusqu'au plafond. Au fond, un bureau en bois sombre croulait sous le poids de parchemins et de dossiers en tous genres. Un ordinateur à la pointe de la technologie était disposé devant un confortable fauteuil rembourré. L'endroit était encore à l'image de son propiétaire, également celui d'Ellesmanil sur laquelle Leika avait retrouvé sa clé. Il s'agissait du bureau où il aimait bien s'enfermer des heures durant, se livrant à des recherches aussi insolites que mystérieuses. Si Leika cherchait des réponses, elle les trouverait assurément ici. Une fenêtre éclarait ce capharnaüm. Enfin, éclairer, c'était un bien grand mot. Leika avait deviné que le bureau ne se trouvait pas sur Ynara. Comme ça, il n'était pas ouvert à tous les fouineurs.

En lâchant un soupir mélancolique, Leika s'avança. Chacun de ses pas soulevait un petit nuage de poussière. Il n'y avait personne pour faire le ménage ici. Elle frôla les rayonnages, mélancolique. Ses doigts fins laissaient des traces dans la crasse. Leika avait fréquenté cet endroit peu de fois mais tant de souvenirs lui revenaient. Elle revoyait son père lui expliquer l'histoire d'Ynara, un lourd recueil entre ses genoux, et elle, assise en tailleur, l'écoutant avec attention. Puis son regard noir, quand elle était entrée sans sa permission, et qu'elle lui avait demandé, en jetant un oeil sur le manuscrit qu'il couvrait incessament de signes mystérieux :

"C'est quoi...l'Epée de Jelowë ?"

Cela avait été l'une des rares fois où elle avait vu son maître en colère. D'un ton froid, il lui avait répondu de partir.Mais le jour suivant, toute trace de colère avait disparu chez lui.
Même maintenant, Leika ignorait ce qu'était cette fameuse épée. A supposer que ce n'en soit vraiment une. Mais elle ne tenait pas à le savoir. Leika finit par s'arrêter devant une commode. Une boîte noire, toute simple, reposait dessus, flanquée de deux vases surmontées de ce qui avait été deux roses blanches, désormais fânées par l'implacable course du temps. Leika prit un cadre, placé sur le curieux ouvrage, renfermant une vieille photo. Le Général Mendeliev, en uniforme de l'armée, souriait d'un calme et doux. A côté de lui, la jeune femme, cheveux détachés, affichait un air pétillant, respirant le bonheur et la joie de vivre. Elle paraissait vraiment jeune, on lui aurait donné quinze tout au plus, tant ses yeux gris étaient candides. Kaspar semblait veiller sur elle, comme...comme un père.

Une lueur de chagrin traversa le regard de Leika, qui reposa la photo. Cette boîte, c'était la tombe de son père. Après sa sortie de prison, Leika avait essayé par tous les moyens de retrouver son corps, sans succès. En tout traître qu'il était, Kaspar avait été jeté dans la mer, dans les égoûts ou quelque chose d'approchant. Enfin, c'était ce qu'elle croyait. Elle avait donc prit une boîte en bois et fait comme si les restes de son père étaient à l'intérieur. Afin de faire son deuil.

-Dis-moi, je t'en supplie, dis-moi où est que tu es...

Telle une ombre, Leika se dirigea alors vers le bureau. Et s'immobilisa net. Une rose, une rose écarlate qu'elle n'avait pas vu auparavant, la narguait de ses fraîches pétales. Le souffle coupé, Leika s'en saisit, humant son parfum capiteux. Une épine s'enfonça dans sa peau. Du sang coula et goutta jusqu'à une feuille. La douleur n'atteignit pas la Nephen. Elle baissa cependant les yeux et remarqua un détail troublant. Le papier n'était pas recouvert de poussière, comme toute l'autre paperasse. Quatres uniques mots y étaient écrit en encre noire.

Merci d'avoir gardé Ellesmanil

Le coeur de Leika se mit à battre à une vitesse affolante. Aucun doute n'était permis. Il était de retour. Elle devait partir à sa recherche. Lui demander pourquoi il avait feint la mort. Epuisée, elle s'effondra par terre. D'abord, elle devait dormir...
Quand elle se réveilla, elle ne sut dire combien de temps elle avait sommeilé. Rien dehors ne l'indiquait. En soupirant, elle se leva et remis de l'ordre dans sa chevelure ébbourifée et sale de poussière. Maintenant, elle se sentait en forme et elle avait les idées plus claires. L'idée de partir lui apparaissait comme une folie. Elle ne pouvait pas laisser le peuple de Delnar. Et pourtant...
*Soyez vous même*
Il n'était pas mort, elle n'avait plus aucune promesse à tenir. Leika sortit son portable et envoya un sms à Kuro pour lui dire qu'elle avait une affaire urgente à règler et par conséquent elle confiait la gestion temporaire de l'armée à Allia, car elle ne pourra pas demeurer à Lumière d'Estha. Cela fait, Leika s'observa, sans conviction, dans son poignard. Il fallait qu'elle se change. Elle recula, et un tintement de métal retentit sous ses pieds. Incrédule, elle contempla l'épée longue et l'uniforme de l'armée qui l'attendaient bien sagement. Elle se changea et prit l'épée, déchira un bout de sa cape et noua sa crinière rousse en une queue de cheval bien serrée. Fin prête, elle se jura de ne pas se faire voir de ses soldats. En principe, ils ne devaient pas traîner près de chez les Sictarils. Elle devait seulement éviter Lumière d'Estha, Delnar et les flottes anti-pirates. Son cerveau ayant édifié un plan, elle sortit.
L'air matinal ébouriffa ses cheuveux. Elle se trouvait à Lumière d'Estha, dans un champ, près d'une grotte -elle ne savait pas d'avance où le médaillo pouvait l'envoyer-. Le genre de décor naturel qu'elle détestait. Au moins, personne ne pourrait la voir ici. Elle se retourna pour appeller Stralvaria et vit Lyle -encore !-. La haine se reflétait sur son visage.
-Vous le paierez! Tout Delnariens que vous êtes!

Leika frissonna malgré elle. Elle espérait qu'elle ne l'aie pas vue. Stralvaria se matérialisa à côté de la jeune femme.
-La haine, souffla t-elle, est le premier pas qui mène à la destruction. Mon peuple ne payera rien pour les erreurs que quelques personnes ont commises. Cessez d'accuser Delnar de tous les maux et regardez-vous vous mêmes.

Elle enfourcha Stralvaria, et s'envola vers les terres Sictariles. Seule.

[sujet fini pour moi]

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Elle Olann Sarna
~Gardienne de l'amphore d'Amani/Vice général des forces sictayannes/Admin~
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 15/12/2008

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/0  (0/0)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   Dim 25 Jan - 3:12

Elle regarda la jeune intrépide s'en aller vers leurs terres, là-bas, au loin, recluses derrière la muraile de Dë'Venera... à la recherche de son épée.
La haute-deltau réfléchit un court instant, tant pis pour Selphyr, un message suffira. Elle leva ses bras au ciel, un oiseau de foudre se forma dans le creux formé par ses mains délicates, le volatile fondit vers la demeure de sa Selphyr.
La général, foncait droit vers la mort, seule dans la forêt d'Amelianna, où se cachait le ravisseur, elle ne survivra pas... il fallait la ratrapper. Elle S'approcha de Gaël qui tremblait de rage, elle déposa tant bien que mal un baiser sur ses lèvres, lui expliquant la situation plus que délicate.
La haute deltau ferma les yeux, soupira, et saisit son téléphone portable, elle appela sa vraie soeur Calleigh, gardienne de l'Empire.
Le visage magnifique de la femme apparut à l'écran.

"Elle! Que ce passe t-il?
-Calleigh... j'ai besoin que tu cueille quelqu'un...
-Qui donc?
-Le général Mendeliev, du moins la fille, elle se dirige vers l'empire, il faut que tu l'interceptes, préviens l'empereur.
-La général? Pourquoi devrais-je l'arrêter?
-Elle a une affaire à régler à Amelianna... mais aucun Extérieurs ne sais ce dont Amelianna la forêt aux milles visages peut faire...
-Très bien, je vais l'intercepter... mais que ferais-je d'elle par la suite?
-Présente là à l'empereur, fait lui visiter la ville, mais retiens la je t'en prie. Gaël et moi allons arriver...
-Très bien, je me tiens prête...
-Merci petite soeur.
-De rien Elle.
-Mon coeur... on arrivera avant Mendeliev...
-Comment ça?
-La route de l'Obscure...

Gaël recula, dégaina Prayer, il psalmodia d'étranges paroles puis frappa le sol avec, un tourbillon de noirceur se forma devant eux. Il fit apparaître son raiten, Elle grimpa derrière lui, serra son torse de son bras, tout deux foncèrent vers le portail. Ils traversèrent de nouveau la route de l'Obscure... direction, Empire Sictaril.

[Terminé pour moi]

_________________


Invité Faîtes attention à vous..

*Elle's theme *(actualisez, ça ne marche pas tout le temps -_-")
http://www.seeqpod.com/search/?plid=c1720226e7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade nocturne [Riwen, Ormélia, Tobias et Lyle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade nocturne
» Balade nocturne [ pv : Matt ]
» Randonnée nocturne Sports et Loisirs Brasparts-Lannédern
» Qui pour une promenade nocturne ?
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynara :: Archipel de Lumière d'Estha :: Mnésmilran-
Sauter vers: