Ynara

Venez découvrir un monde où magie et technologie de pointe se côtoient pour ne former plus qu'un...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cavale de Lélé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: La cavale de Lélé   Mer 28 Jan - 16:46

Crispée sur la selle de son Raiten, Leika sommeillait les yeux ouverts, le vent fouettant avec hargne sa peau. Cela faisait au moins trois ou quatres heures qu'elle voyageait. Elle avait quitté l'archipel d'Estha discrètement, en se glissant au-delà de la flotte militaire qui était chargée de sécuriser Mnésilmran pour que l'empereur puisse s'y déplacer sans craindre qu'un fou ne lui saute dessus. Cela ne lui avait causé aucun problème. Elle connaissait la moindre faille du dispositif par coeur : logique, elle en était l'instigatrice. Après, elle avait évité les nombreux barrages, et volé sans encombre ni pirate en vue, mais dans un douloureux en ennui. Leika était impatiente de récupérer Ellesmanil -et accessoirement de tabasser le sictaril quil'avait volée- et de découvrir ce qu'il avait à avoir avec feu son père... Ahem, feu, rien n'est moins sûr. Néanmoins, Leika savait que se lancer dans cette tâche sans réfléchir serait du suicide. Déjà, se lancer seule et sans autre information que le voleur était un maître-sorcier -?- et qu'il se cachait dans l'Empire Sictaril, empire dont elle avait déjà pû observer deux spécimen qui ne lui augurait rien de bon, diminuait de moitié ses chances de survie. Mais elle n'avait pas le choix. Elle devait savoir. Vers midi, Leika s'était arrêtée dans un relais miteux, destinés au Garfors commerciaux. Dissimulant son visage à l'aide de sa cape à capuchon qu'elle n'avaitr pas jeté, elle avait commandé au tavernier une importante quantité de nourriture. Le regard soupçonneux des clients, à l'air patibulaire, l'avait fait vite reprendre son chemin. A Delnar, elle était célèbre, et elle n'avait pas envie que la presse à scandale relate sa petite fugue.

Une goutte de pluie tomba sur l'épaule de la jeume femme, qui sembla émerger de sa transe. Elle regarda le ciel. Du moins, celui qui était au dessus-d'elle, car Leika était censée être déjà dans le ciel. D'un gris sombre, la lumière du soleil était masquée par un troupeau de nuages. Leika, étonnée, se rappellait que quand elle s'était arrêtée, il faisait encore beau, malgré quelques petits cumulus par ci par là. Elle devait vraiment faire attention à où elle allait. Autour, d'elle, l'atmosphère s'était troublée. Leika était en plein milieu des nuages. Aucun souci, elle activerait sa vision de Nephen et même un cyclone ne troublerait pas sa vue parfaite. A part ça, elle n'aimait pas trop l'eau en tant que demi-robot, mais elle pouvait supporter et continuer. Jusqu'où ? Elle verrait... La générale poussa un long soupir quand elle entendit un signal. Il provenait dee l'intérieur de Stralvaria. Etonnée, Leika regarda le cadran et vit qu'il restait plus qu'une demi barre d'énergie dans sa batterie. Solaire. Elle jura. Elle allait devoir se poser en catastrophe et attendre que le soleil se lève. Maudits engins delnariens à la technologie foireuse !

A contrecoeur, elle activa sa vision et descendit à pic, cherchant un endroit où elle se poser. Elle finit par voir une vaste étendue d'herbe, entrecoupée par des bâtiments à demi écroulée et des structures en fer vides, pareilles à d'immenses squelettes décharnées. Rassurant. Cet endroit lui disait quelque chose, mais quoi ? Lasse de chercher, Leika se résolut à atterir. Elle espérait que l'empire damné des Sictarils ne fut pas trop loin. Posant Stralvaria, elle saisit son sac de nourriture et se mit en quête d'un endroit où s'abriter. Au moins, elle allait pouvoir manger. Les Nephens n'avaient pas un appétit très développer. Ils pouvaient tenir trois jours sans manger. Cela faisait le quatrième qu'elle ne se nourrisait pas. Elle finit par repérer une sorte d'arche, qui protégeait de la pluie. Leika s'assit sur une pierre, et déballa la nourriture que lui avait vendu l'aubergiste. Il l'avait bien eu : il n'y avait que du pain sec, une misérable gourde remplie d'eau et de la viande séchée à la consistance aussi dure que le fer. Abbatue, Leika en prit un bout et commença à le mastiquer.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Jeu 29 Jan - 12:40

Lyle et Elle émergèrent du monde d'Oscur, un vent doux et délicat soufflait alentours. La muraille se dressait devant eux, si haute que le lumière du soleil en était masquée. Gaël admira l'architecture de l'édifice, ses alcôves finement sculptés dans lesquelles siègeaient les fameux canons ADN, la surface lisse et inaltérable de la muraille, le matière était si lisse et si dure que rien ne pouvait s'y enfoncer, ni lame, ni crochet, ni griffes, même l'adamantium ne pouvait l'endommager, une fabuleuse réussite en fin de compte.
Gaël appliqua la paume de sa main contre la surface de Dë'Venera, des filaments dorés lui piquèrent les doigts, elle était inondée de l'énergie de Calleigh, Mendeliev ne pourra traverser sans se faire cueillir, les sictarils allait lui montrer qu'ils étaient bien plus disciplinés que les humains.
Gaël dégaina son portable, composa un numéro sur l'écran tactile et activa le projecteur holographique.
Le visage de son vieil ami Olyp apparut, le maître du "centre de la connaissance".

"Gaël! Comment vas-tu mon frère?!
-Bien, bien et toi?
-Je vais bien, tu nous manques mon cher Lyle...
-Vous me manquez aussi... Dis moi frère, peux-tu m'envoyer les derniers JT?
-Biensûr, deux secondes, voilà!
-Merci beaucoup, je dois te laisser... au fait, on se voit demain.
-Demain? Yeah!
-Aller, je te fais un énorme bisous mon chou!
-Arrête de m'appeler comme ça!
-Chou chou!"

Des éclats de rires retentirent, tous les membres de l'état major sictayann devaient être présents, Gaël coupa la communication.
Il appuya sur l'ongle de se index droit et décapsula l'ongle, il sortit la puce connectée à sa main et à son bras robotisé, aussi petite qu'une tête d'éplingle, il pinca et l'inséra dans la fente de son téléphone portable.

-Transfert des JT!
*Fichiers transférés!*

Lyle retira la puce du portable et la connecta à son index droit, il rabatit son ongle impeccable, sera le point, il ferma l'oeil gauche.

-Chargement des JT!

Il s'allongea à même le sol, Ele posa sa tête sur son torse musclé, Lyle Gaël lui caressa les cheveux, visionnant les JT, se mettant au courant de la situation dans l'Empire. Il ne restait plus qu'à attendre Mendeliev désormais...
Les nouvelles étaient plutôt bonnes, la lutte entre les pro-sectaires et les sictayann avait perdu en intensité, l'empereur, par un discours exceptionnel, "dire que j'ai manqué ça ragea Lyle" avait de nouveau renforcé son pouvoir, la situation s'améliorait donc. Apparemment, l'ouverture de la muraille n'apportait que du bon, le commerce s'est développé, l'économie, déjà stable et forte a flambé.
Lyle sourit,, tout cela le mettait de bonne humeur, il avait envie de jouer du piano, il pensa à son appartement, son lit douillet à souhait, son écran de Krystalvision géant, sa cuisine où il avait concocté de si bons plats, son estomac gargouilla, -hmm ça faisait longtemps qu'il n'avait plus mangé, il ignora les protestation de son tube digestif et recommença à rêver-, sa console de jeux où il avait maintes fois battu ses amis, son canapé blanc, son salon, son balcon... sa salle de bains, il sourit à la pensée des somptueux bains qu'il y prendrait avec Elle, et puis l'autre chambre... la chambres qui devait être destiné à son enfant, ce souvenir ne l'atrista pas, il était passé au dessus de tout cela, et puis... il allait bientôt avoir une fille, il l'avait ressenti au moment où Elle et lui avait fait l'amour sur la plage. Il se demanda quand elle lui annoncera la "nouvelle". Il passa sa main dans ses cheveux, il se redress et se mit torse nu, Elle reposa sa tête sur sa poitrine et ferma les yeux, savourant la douceur et la délicate odeur de sa peau.
Gaël se sentait bien, un sentiment de sérénité l'envahit, il éclata de rire, "quelle image ais-je donné de moi!" J'aurais pu être bien plus méchant... Il tua le temps en visionnant un film, le film qu'il avait enregistré au tout début de son voyage, le film de son histoire...

"C'est pour cela que je dois trouver L..."

Il sourit, il articula:
"C'es pour cela que je dois trouver Leika Mendeliev, et l'amener de notre côté, malheureusement, celle-ci et son Empire ne pense aps comme nous... Mais tout ne fait que commencer... Elle et moi sommes de nouveau ensemble..."

Il mit fin à l'enregistrement, et contempla la muraille...

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Ven 30 Jan - 22:24

(sorry, j'ai pas d'inspi, je me suis tapée un gros délire xD)

Après avoir dévoré la moitié de ses provisions, Leika se força à s'arrêter. Il fallait absolument qu'elle en garde pour sa prochaine destination, même si elle crevait de faim. Sa prochaine destination... que serait-elle ? Sûrement le territoire sictaril. Il fallait qu'elle trouve quelqu'un à qui elle pourrait extorquer des informations sur ce maître sorcier. Pas par la violence, la jeune femme avait des méthodes bien plus subtiles. Elle ignorait si les Sictarils y seraient sensibles, mais une chose était sûre, c'était qu'ils n'avaient pas interêt à rien savoir ! Encore fallait-il qu'elle y arrive déjà, chez les Sictarils. Et avec une pluie à réveiller un mort, son Raiten hors d'usage et son humeur résolument vers le bas, c'était pas gagné. Rangeanty ses provisions, Leika s'adossa plus fermement au mur, en attendant impatiamment que l'averse cesse. Un éclair déchira le ciel. Le grondement sourd du tonnerre retentit, et Leika se dit qu'elle ne s'arrêterait pas de sitôt. Comme la Générale n'avait rien à faire, elle décida d'allumer son téléphone multifonctions, histoire de voir quels messages ses collègues delnariens auraient pû lui envoyer. Elle imaginiat déjà Kuro lui hurlant qu'elle était irresponsable, et qu'elle paierait bien cher cette trahison. Qu'il s'énerve donc, elle s'en fichait.
L'appareil allumé, il sonna aussitôt. Leika regarda, les sourcils froncés, se demanda qui pouvait bien l'appeler. Le numéro affiché sur l'écran étakit un numéro masqué. Trop curieuse et ignorant les règles de sécurité qu'elle s'était elle-même fixée, elle enfonça le bouton.
"Leika Mendeliev, je suppose ? Taisez-vous et écoutez moi si vous voulez revoir votre épée "

C'était une voix rauque, visiblement masculine, que Leika ne connaissait pas. Son rythme cardiaque s'accéléra. Il s'agissait sûrment du ravisseur d'Ellesmanil qui cherchait de rentrer en contact avec elle. Mais comment avait-il obtenu son numéro ? En déglutissant, elle s'exprima d'un ton sévère et glacial.
"Qui êtes-vous ?"

Un effrayant craquement métallique se fit entendre dans le combiné.
"Je vous ai dit de ne pas parler, Miss Mendeliev. Sinon Ellesmanil...couic"
"On vous a jamais dis que vous étiez pathétique ? Là j'ai plus envie de rire qu'autre chose. Ce bruit, ce n'est pas celui d'Ellesmanil. C'est celui d'une épée qu'on frotte sur une pierre !"
"On a plus le droit de plaisanter dans la vie ? Et puis je testais votre intelligence ! Bref. J'ai votre Ellesmanil avec moi, dans la forêt d'Amelianna. Je suis bien disposée à vous la rendre, alors venez seule sinon..."
"C'est bon j'ai compris !"

Leika raccrocha, exaspérée. Elle avait horreur des plaisanteries. Cependant, celà ne lui coûtait rien d'aller à la forêt d'Amelianna pour voir si l'utre débile s'y trouvait. La pluie couallant toujours, elle décida d'aller à la recherches des autochtones pour savoir si le territoire des Sictarils était loin. Il n'y avait certainement pas grand monde ici, mais si elle marchait tout droit, elle finirait par croiser quelqu'un. Leika prit son sac de nourriture sur l'épaulee, et toujours sous la pluie, se mit à marcher.

Elle traversa un vaste champ de ruines. Tout n'était que débris et désolation. Hormis la pluie, rien ne troublait le silence mortel des lieux. Leika n'avait aucun doute sur ce qui avait pû arriver à cette bourgade. Elle se connaissait suffisament bien en massacres pour le deviner. Son visage s'assombrit à la pensée de ces innocents morts inutilment. En avançant, elle distinguait au loin une forme massive, large et haute, qui narguait le ciel. Une muraille ? Elle s'avança un peu plus, et, comble du bonheur, vit deux silhouettes à la forme humaine. Rabattant sa cape sur sa tête, elle les héla :

-Hééééé vous deux !

Une fois qu'elle estima être suffisament près, elle ajouta :
- Vous savez comment joindre le territoire Sicatri.... Sikakrik..Sic... rhaaah merde j'arrive pas à prononcer ce fichu mot !

Parfaite incarnation de la discrétion et de la finesse delnarienne, Leika marqua cette question d'un sourire forcé. Sourire qui disparut lorsqu'elle reconnut ses deux interlocuteurs :
-Non... cela ne peut pas être possible... Cela ne peut pas être vrai... Je rêve ! Pas encore eux !

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Ven 30 Jan - 22:57

[Désolé j'ai fais cours xD]

-Non... cela ne peut pas être possible... Cela ne peut pas être vrai... Je rêve ! Pas encore eux !

Lyle se redressa, tout sourire, il fit rouler ses muscles, et poussa un soupir de contentement, il tendit la main vers sa veste mais il se ravisa.
Il rit à la vue de Mendeliev, étrangement il n'eut pas cette sensation de déplaisir qu'il éprouvait à chaque fois qu'il la voyait.

-Et oui très chère, nous revoilà, ne vous inquiétez nous sommes ici pour vous aider, s'il vous plaît ne prenez pas vos grands airs suite à ce que je vais vous annoncer, si vous vous avisez de pénétrer dans la forêt d'Amelianna seule... vous périrez et votre cadavre se décomposera lentement... Pourquoi? Les arbres savent se défendre, il tuent pour se protéger, Elle est une haute deltau, elle ne risquent rien avec les arbres, quant à moi, je suis un sictaril, les arbres seront moins hostiles mais avec vous... ils vous tueront sur le champ. Pour approfondir là dessus, les arbres émettent un gaz invisible, inodore et mortel, en plus il font gicler leur sève, un pur acide, et oui même un sapin est dangereux, mais le pire de tout... c'est leur champ, aucun être ne peut y échapper suaf les hauts-deltaus de sexe féminin, je le dit bien, aucun être, ce champ envoûtant vous fait planer, un peu comme une drogue, puis il vous attire hors du temps, et finalement vous mourrez. C'est pour cela que je voudrais qu'on oublie nos conflits, et que l'on reparte sur de bonnes bases.

Elle caressa ses pectoraux musclés avec un sourire magnifique, Lyle tendit sa main à Leika, affichant un sourire sincère embellissant son visage sublime.

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Jeu 12 Fév - 10:48

Muette de stupeur, Leika resta plantée stupidement là où elle était, les bras ballants, dévisageant les deux Sictarils avec incompréhension. Effectivement, ce ne pouvait être qu'un rêve. Ou alors, ils devaient avoir consommé des substances illicites, être victime d'amnésie, dans tous les cas, êtres privés du bon usage de leur cerveau. Pourquoi voulaient-il l'aider alors qu'elle n'avait en rien été aimable avec eux -ce qu'elle reconnaissait parfaitement ? Ils devaient sûrement vouloir quelque chose en retour. Personne n'aidait gratuitement. Pas elle en tout cas. Dans sa vie, elle s'était toujours débrouillée seule. L'armée Delnarienne n'encourageait pas à la franche camaraderie, et Leika avait dû jouer des poings pour s'imposer. En tant que Nephen, elle n'avait eu droit à rien. Et la seule personne qui l'avait soutenue avait fait semblant de se faire assassiner et s'était fait la malle. Un sourire ironique se dessina sur les lèvres de Leika. Elle savait qu'elle n'y serait pas arrivée toute seule. Son acte en soi avait déjà été une folie. Si des bras supplémentaires se présentaient, pourquoi les refuser ? S'ils voulaient jouer à ça, très bien. Maintenant, elle ne pouvait pas deviner leus intentions, mais si ils la trahissaient, ce n'était pas grave. Leika s'y était habituée.

Elle s'avança, et serra la main tendue de Lyle. Son sourire s'était adouci, mais contrairement aux Sictarils, il ne reflétait aucune trace de véritable joie. Tout l'abattement qu'elle avait éprouvé pendant ces dernières heures s'effaça, pour laisser place à son air calme et assuré. Son air de Général.

-Eh bien, quelle surprise ! Je croyais que vous deviez absolument parler à Jalanda. Ce n'était pas si urgent que cela finalement.
Délaisser les affaires d'Etats pour s'occuper de celles personelles... Nous avons quelques points communs, tout compte fait. Je suis d'accord avec vous. Repartons sur des bonnes bases. Si j'ai bien compris, vous voulez m'aider à pénétrer dans cette forêt d'Amelianna ? J'aimerais bien imposer quelques conditions. Tout d'abord, une fois que j'aurai localisé l'homme qui m'a dérobé mon bien, laissez le moi. C'est moi qui devrai m'occuper de lui. Deux, n'essayez pas de me soutirer des informations sur les plans de mon armée. Trois, si vous me trahissez, toutes les relations entre Delnar et les Sictarils seront rompues. Quatre, je veux des armes convenables avant d'aller dans cette forêt. Cinq...

La sonnerie de son téléphone interrompit Leika dans son interminable liste de doléances. Elle eut pour réflexe de regarder l'écran et ne put retenir un juron. Un messag s’y était inscrit : « Cela ne sert plus à rien de s’échapper maintenant, Mendeliev ». Comme piquée par un moustique, la Générale se retourna, activa sa vision au zoom maximun puis scruta l’horizon. Qutres formes se détachaient dans la brume. Des croiseurs d’élite, d’orignie Delnarienne : l’emblème de la milice de l’empire recouvraient leurs côtés. Ils fonçaient à une vitesse hallucinante. Une seconde pour un kilomètre si elle se souvenait bien. Soit soixante kilomètres par seconde. D’ici deux minutes, ils seraient là.
La cause de cela ne pouvait être que son passage à l’auberge. Comment avait-elle pû être si bête au point de se présenter à visage découvert ? On avait trouvé le moyen de la dénoncer et ellle en avait rajouté une couche en allumant son portable. Le réseau de surveillance qu’on avait dû déployer autour d’elle avait immédiatement signalé sa position. Comme si elle avait agité un drapeau en criant « Houhou,venez me chercher !» Crispée par la nervosité, Leika se demandait pour son collègue, le chef de la police, se donnait tant de mal pour l’arrêter. Elle savait que ceux qui se baladaient dans ce genre de véhicule bénéficiaent d’un statut priviligié. Ce devait être des guerriers extraordinaires. Elle pouvait diciffilement faire face à deux d’entre eux, mais quatre... Soudain, elle aperçut une forme beaucoup plus massive derrière les quatres croiseurs. Elle se mit à rire pour évacuer son stress. Décidément, c’était la meilleure. Son cher collègue faisait lui même l’effort de se déplacer. De quoi voulait-on l’accuser au juste ? D’un meurtre ? Elle s’adressa aux Sictarils, qui visiblement n‘avaient strictement rien compris à son manège.


-Voilà, je vous présente une infime partie de l’élite de la police Delnarienne. Vitesse de pointe à 15000 kilomètres heures, triples canons, fusils pouvant atteindre une mouche en plein vol... Dire que tous ces beaux joujous ne sont même pas à moi, mais à mon collègue qui vient me rendre visite. J’espère que vous avez de bons véhicules et que le territoire Sictaril ne se trouve pas loin, nous aurons ainsi une chance de nous échapper. Car je voudrais éviter de blesser des connaissances, voyez. Je préfère ne le faire qu’en dernier recours. Aunpire, on pourra toujours essayer de se réfugier dans cette fôret, je doute qu’ils nous poursuivrons là-bas. Et nous serons au calme pour discuter.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Ven 13 Fév - 22:25

-Voilà, je vous présente une infime partie de l’élite de la police Delnarienne. Vitesse de pointe à 15000 kilomètres heures, triples canons, fusils pouvant atteindre une mouche en plein vol... Dire que tous ces beaux joujous ne sont même pas à moi, mais à mon collègue qui vient me rendre visite. J’espère que vous avez de bons véhicules et que le territoire Sictaril ne se trouve pas loin, nous aurons ainsi une chance de nous échapper. Car je voudrais éviter de blesser des connaissances, voyez. Je préfère ne le faire qu’en dernier recours. Aunpire, on pourra toujours essayer de se réfugier dans cette fôret, je doute qu’ils nous poursuivrons là-bas. Et nous serons au calme pour discuter.
-L'empire sictaril est juste derrière la muraile devant vous, la muraille Dë'Venera. Votre police ne pourra la traverser avec nous, ni la survoler elle est bien trop haute et puis... un petit groupe du service de plice qui disparait ce n'est pas bien grave... Maintenant entrons.

Lyle courru vers la muraille plaqua ses paume contre elle et psalmodia des paroles étranges, sifflantes et glaciales à la fois, un portail composé d'énergie pure s'ouvrit, un chant envoûtant s'éleva, le chant de Calleigh. La forme de la haute deltau gradienne de la muraile apparut devant eux, Lyle fit la révérence et lui fit un très bref rapport de la situation, en effet il ne se résuma qu'a deux mouvement de tête, un vers Mendeliev, l'autre vers la police. Calleigh lui posa une main sur l'épaule et le regarda dans les yeux. Le sicatirl hocha la tête suite à cette conversation silencieuse. Il fit volte face, Elle observa la troupe de vaisseaux, Gaël la prit par la taille et l'enmena vers sa soeur, leurs retrouvailles attendraient un peu, en attendant il fallait repousser ces vaisseaux, "il faudrait les repousser sans les détruire..." pensa le demi-nymphe, comme pour lui répondre, la muraille ouvrit ses alvéoles, y sortirent des canons dont la capacité de tir est de sept coup par secondes, un temps éclair, mais ceux-ci se couvrirent de filaments argentés, il tirent, une sorte de vague d'énergie, l'air vibra sous la puissance du tir, les oiseaux volant près de la muraille furent viollement éjectés deux kilomètres plus loin, de la brume s'éleva du sol, et s'éleva jusqu'au sommet de la murailel, plongeant les environs dans une pénombres surnaturelle.
Gaël saisit Mendeliev par l'épaule.

"Venez! Traversons, nous y sommes presque!"

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: a   Sam 14 Fév - 21:25

(HS inutile du jour : pff, c'est nul avec l'écran de mon nouvel ordi, tous les messages me paraissent super courts ><)

Leika se retint d'éclater de rire. Ainsi, l'empire qu'elle cherchait désespérément se trouvait juste derrière cette muraille qu'elle apercevait au loin depuis tout à l'heure. Finalement, ses chances de s'échapper n'étaient plus si basses. Cependant, le fait que sa police ne pourrait la franchir la laissait sceptique. Bah, il était Sictaril, il devait avoir raison. De toute façon, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle faillit recracher le pain rassis qui lui avait servi de repas quand Lyle lui annonça tranquillement qu'un groupe de police de plus ou ne moins, ce n'était pas grave. Elle protesta véhément, même si personne ne sembler l'écouter :

-Comment ? Vous n'avez pas la moindre idée de celui se trouve dans le vaisseau. C'est le patron de toutes les polices de l'Empire ! S'il meurt, en supposant que vous arriviez à le tuer, toute la Tsueba Corp voudra me pendre, quoique, s'il est seulement blessé, je crois qu'il s'en chargera lui même ! Vous n'avez pas intêret à le tuer, je vous le dis ! sinon ça va trèèès mal se passer !

Le Sictaril était déjà parti vers la muraille et accomplissait des rites étranges. Avec un dernier regard vers les miliciens qui se rapprochaient à la vitesse de l'éclair, Leika lui emboîta le pas. Arrivée devant l'immense ouvrage, Leika eut l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. Mais où ? Pendant qu'elle réfléchissait, des canons apparurent. Ecarquillant les yeux, Leika se dmanda s'ils allaient tirer. Il ne fallait pas ! La générale se précipita mais il était trop tard. A sa grande surprise, les vaisseaux n'explosérent pas. Les ténèbres s'abbatirent la plaine. Lyle la saisit par l'épaule, mais Leika se dégagea, ne prenant même pas la peine d'écouter ce qu'il disait. Sa vision de Nephen lui permettait de voir comme s'il faisait jour. Elle lui redressa un regard empli de reproche :

-Vous les avez pas tués, n'est-ce-pas ? Dites-moi que vous ne les avez pas tués !

Puis elle déglutit, tâchant de se calmer. Il ne fallait pas que ça reparte en conflit. Elle devait essayer de faire confiance à ses alliés. En murmurant un vague "merci quand même", elle traversa la muraille, laissant Stralvaria et ses collègues de l'autre côté. Deux choses qui la rattachaient à Delnar. Une fois en sécurité, elle se mit à crier le nom du chef de la police. Bien qu ce fut inutile, car elle entendit peu après les croiseurs se poser. Les intonations de celui lui parvenirent, à moitié étouffés par l'épaisseur de la muraille, malgré ses sens de Nephen.

-LEIKA ! ARRETE CELA TOUT DE SUITE ! TU ES EN ETAT D'ARRESTATION !
-Désolée. Je ne peux pas. Dis à Kuro que cela ne se reproduira plus. Renoncez à me poursuivre, s'il te plaît. Vous n'y gagnerais rien. Je reviendrais, je vous le jure. Attendez moi ici.
-QUOI ! MAIS POUR QUI TE PRENDS TU, INSOLENTE ..........

La voix du chef de la police redoubla d'intensité. Mais Leika cessa de se concentrer et elle n'entendit qu'un caffouilis désagréable. Elle se tourna vers les Sictarils, le visage marqué par la lassitude.

-Allons-y. Conduisez moi à Amelianna. Finissons-en. Ah... et tutoyez moi si vous le souhaitez.

Après une pause, elle ajouta :
(Fond sonore de violons comme dans les Feux de l'Amour xD)
-Le Général Mendeliev est resté de l'autre côté.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Sam 14 Fév - 22:51

-Le Général Mendeliev est resté de l'autre côté.

Lyle éclata de rire, un rire froid, sa voix se perdit tandis que le portail les engloutissait, l'air devint frais et ils réaparurent de l'autre côté de la muraille.
Un soleil froid brillait dans le ciel, un corbeau croissa, son cri se changea en échos terrifiant. Devant eux se dresait des monts déchiquetés, tout en haut du plus petit des monts se dressait fièrement le poste d'Alanakane. Des sictarils en combinaisons moulantes apparurent devant le notre groupe. S'avança une femme qui retira son casque noir réfléchissant... la brigade des frontières.
Cette brigade surentraînée avait pour but de parcourir sans cesse les frontières de l'empire et d'intercepter le moindre individu pour le soumettre à un contrôle minutieux. Pouvant être affectée à la protection civile, cette section de la police impériale sictarile avait droit au meilleur équipement disponible sur le marché ou en cours d'expérimentation.
D'autres soldats apparurent, ceux-ci portaient des ailes mécaniques portables, elles battaient si vite qu'on ne les voyait presque pas. Ils se posèrent, ils étaient vingt. La femme, après avoir ôté son casque, passa sa main droite dans ses long cheveux blonds, elle fixa son regard perçant sur Mendeliev puis son regard s'adoucit à la vue de Lyle Gaël. Le sictaril
s' avança, il salua l'escouade d'un bref signe de tête.

-Monsieur Sarna... Comment avez vous trouvé votre séjour à l'Extérieur?
-Hmmm... je l'ai trouvé fort mouvementé, mais cela ne vous regarde pas miss Tane, veuillez nous laisser passer nous avons une affaire de la plus haute importance à régler.
-Je ne crois pas! Je dois soumettre à la procédure l'étrangère... Je
-Oseriez vous vous opposer à moi?!
-Non je...
-Dégagez le passage! IMEDIATEMENT!
-Je ne peux pas...
-Soit...

Lyle dégaina Prayer et l'abbatit sur le sol.

-Votre insubordination vous coûtera cher... En ma qualité de générale en chef des forces sictayann je vous éjecte de votre poste miss Tane!
-Vous n'en avez pas le droit...
-La section des frontières est rattachée aux sictayann... veuillez déposer votre badge.
-Vous le paierai!

Gaël fit une pirouette et éventra la jeune femme qui s'écroula dans un râcle pitoyable... ELle remuait encore, le demi démon transperça son crâne, elle ne bougea plus. Les autres soldats avaient observé la scène sans bouger, ils ne pouvaient pas s'opposer au général, il avait le droit des les renvoyer.

-La brigade des frontières ne peut pas se permettre d'accueilli en son sein des traîtres... Vous m'avez l'air surpris, hééééééééé oui votre chère commandante était une pro sectaire de la pire catégorie possible, sa tête a été mise à pris hier, que c'est bien de regarder les JT...
-Nous ne pouvions rien faire, elle aurait pu nous faire éxécuter.
-Soit soit, elle est morte maintenant, brûlez son cadavre!

Les soldats s'éxécutèrent, Gaël serra les points, que c'était bon de retrouver son autorité. Il sortit son téléphone tactile, et sans se précoocuper des autres il éplucha les dossiers de la police, le voilà, Dan Giantyss. Il appuya sur sa photo, et voilà le nouveau commandant. Gaël avait passer les derniers jours à remettre de l'ordre dans ses dossiers, préparer des nominations et à se tenir au courant des dernières actualités.
Il regarda le corps de la traîtresse.

-Elle...
-Qu'y a t-il?
-Embrasse moi...

La haute deltau déposa un doux baiser sur ses lèvres puis retourna vers sa soeur, elle rièrent et dansèrent follement, le sictaril se tourna vers Mendeliev.

-J'éspère que cette scène ne t'a pas traumatisée, malheureusement je suis obligé de pourfendre tous les traîtres dans nos rangs, les pro sectaires ne sont que des pourritures... Avant tout il va falloir que je vous décrive ma race, la situation politique. Je vous brieferai une fois arrivé chez moi, la seule chose qu'il nous reste à faire c'est atendre que le nouveau commandant de la brigade des frontières s'amènent avec des moyens de transport, à moins que le fait de rouler derrière moi sur mon raiten ne vous dérange pas, Elle et Calleigh peuvent voler de toutes manières...





_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Dim 15 Fév - 0:08

La première impression que Leika eut du territoire Sictaril fut qu'il ne devait pas être agréable à vivre. Des montagnes hautes et austères, des corbeaux dispensant leurs chants funèbres... tout un programme. Delnar, avec ses plaines et ses collines aux pentes douces sillonées par les Raitens avait l'air beaucoup plus joyeux comme territoire. Même si Leika n'avait pas de bons souvenirs rattachés à cet endroit, elle s'y plaisait mieux qu'ici. Elle ignorait si c'était à cause de la pluie, désormais arrêtée, ou d'autre chose, mais elle avait froid. Frissonant, elle accéléra son allure, en espérant que l'activité réchauferrait ses membres. Ils arrivèrent devant une sorte de postes de garde. Immédatement, des individus virent à leur rencontre. Lyle les appelait la brigade des frontières. Ils n'avaient pas l'air commode et la scrutèrent comme si elle n'était pas la bienvenue en ces lieux. Leika soutint le regard avec fierté et suffisance, sans se soumettre. Une femme, surement la commandante du poste, commença à se disputer avec son guide. Celui-ci dégaina son épéeet l'eventra. La générale resta choquée devant ce spectacle. Comment osait-il traiter ses hommes de cette manière ? Elle, elle avait certes levé à plusieurs reprises la main sur eux, mais jamais elle ne les avait tués. De colère, elle porta la main à sa lame en un geste irréfléchi. Elle observa les autres soldats avec dégoût. Ils ne réagissaient pas. Quelle lâcheté ! Etait-ce être un général d'enseigner la couardise à ses hommes ? Finalement, Lyle annonça que cette jeune femme était une traîtresse, et Leika se détendit à moitié. Elle commençait à avoir une vision de la justice sictarile.
-J'éspère que cette scène ne t'a pas traumatisée, malheureusement je suis obligé de pourfendre tous les traîtres dans nos rangs, les pro sectaires ne sont que des pourritures... Avant tout il va falloir que je vous décrive ma race, la situation politique. Je vous brieferai une fois arrivé chez moi, la seule chose qu'il nous reste à faire c'est atendre que le nouveau commandant de la brigade des frontières s'amènent avec des moyens de transport, à moins que le fait de rouler derrière moi sur mon raiten ne vous dérange pas, Elle et Calleigh peuvent voler de toutes manières...

Leika eut une moue que l'on pouvait qualifier d'ironique. Elle répondit d'un ton léger, presque anodin :
-Traumatisée ? Je ne suis pas une fillette. Non, disons que cela m'a juste instruit. Je ne dérangerai pas votre nouveau garde des frontières inutilement. Et je veux être à Amelianna le plus rapidement possible *pour me barrer en vitesse d'ici*. Alors tout me convient, même la marche à pied.

Le sourire de Leika s'agrandit et elle poursuivit, en fixant Lyle avec un air indéchiffrable.
-Cependant, pourrais-je te demander de me prévenir quand tu vois un traître ? Je voudrais juste épargner...quelques petits malentendus *comme te retrouver avec une épée dans le ventre*. Disons que j'ai un sens de la justice très développé. J'aurais peut être dû travailler au Tribunal, ha ha ha ! D'ailleurs, existe-il un tribunal, dans votre empire ?*sûrement pas!* Comment ferait-on sans, pour juger les criminels ?*ce qu'ls ne font pas, eux*

Elle conclut par un nouveau sourire et alla essorer sa cape sur une souche, satisfaite d'elle même, puis elle souleva son capuchon, libérant sa tête humide et poisseuse. Frissonant au contact de l'air frais, son regard s'arrêta sur son uniforme. il était sale et déchiré par endroits. Leika soupira. Elle entrevut quelques pétales rouges dépasser d'une poche. La rose que lui avait laissé son père était toujours là, aussi belle et fraîche que quand elle avait ramassée. Leika la sortit, et commença doucement à l'effeuiler. Le vent se saisit des pétales, les envoyant valdiguer dans le ciel sombre.

*Bientôt...je te retrouverais* pensa-elle alors qu'elles partaient au loin. Et cette perspective, aussi improbable soit elle, éteignait doucement le froid qui la rongeait.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Dim 15 Fév - 1:35

-Cependant, pourrais-je te demander de me prévenir quand tu vois un traître ? Je voudrais juste épargner...quelques petits malentendus Disons que j'ai un sens de la justice très développé. J'aurais peut être dû travailler au Tribunal, ha ha ha ! D'ailleurs, existe-il un tribunal, dans votre empire? Comment ferait-on sans, pour juger les criminels?

Gaël la laissa essorer sa cape et détruire la rose qu'elle tenait en main puis il lui répondit:

-Un tribunal? Mais bien sûr qu'il y en a un! Je vais vous... enfin te faire un court exposé, il y a deux trois forces majeures, le pouvoir impérial étant banni de cette institution, dans notre Justice. La police régulière, les cau'chetmals, et la les procureux et avocats. Admettons qu'il y ait un délit et que le criminel se fasse prendre par la police, celui-ci est enmené, il s'en suit un interrogatoire, puis hop le procès et toutes les procédures. S'il se fait prendre par les cau'chetmals, ceux-ci ne l'arrêtent pas mais le place sous surveillance, pendant ce temps là un procès est enclenché et dès que la sentence est prononcé les cau'chetmals l'arrêtent et appliquent le verdict, si jamais il s'agit d'un meurtre... le cau'chetmal s'introduit dans le domicile du criminel et l'éxécutent, nous avons la peine de mort. Quant à ce qu'il vient de se passer c'est tout à fait différent, j'ai appliqué la loi, la traîtrise est punie de mort. Cette femme a trahi son mari, son empire, son clan, sa tête à été mise à pris, je l'ai attrapée, et je l'ai éxécuté, voilà tout. Pour en revenir à la justice, notre système est très sophistiqué, nos méthodes sont quasi infaillible, dans toute l'histoire sictarile aucun innoncent n'as été condmané, comme quoi il fonctionne à merveille.
Han! s'étire, bon et bien si cela ne te dérange pas de rester derrière moi autant partir tout de suite, hmm je vais peut-être remettre ma veste.

Gaël fit apparaître son raiten, il astiqua bièvement la selle et la carosserie tapota le guidon et l'enfourcha, il prit ses lunettes de soleil réfléchissante, se revêtit de sa veste masquant son torse musclé et fit signe à Mendeliev de monter. Le sictaril prit congé des soldats et Elle et Calleigh le suivirent, planant avec grâce.

-Vous verrez le paysage s'améliore par la suite, ces montagnes sont censées ralentir la progression de l'ennemi, mais pour cela il faut qu'il traverse la muraille. Je suis si impatient de revoir les grandes terres d'Absolutyss, vous verrez ce sont de pures merveilles, et Ilïanis la capitale! Avec Elanim perchée sur son rocher volant! De pures merveilles! Aller montez!


_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: g   Dim 15 Fév - 23:13

Leika se serait bien passée du "court" exposé. Avec la façon dont il défendait son peuple, elle devait avoir vexé Lle. La Générale fit mine de ne pas trop s'y intéresser, mais en réalité sa mémoire survitaminée enregistrait tout. Cela pourrait lui servir pour plus tard. Elle sourit intérieurement. Malgré elle, elle avait trouvé un moyen de lui extorquer des informations. C'était si simple : attaquer les Sictarils de manière plus ou moins dissimulée et hop, c'était fait. Toujours en souriant, elle se leva d'un bond, et attendit que l'autre finisse de nettoyer son raiten. Puis, quand il lui fit signe de monter, elle prit son sac et l'inspecta. Avec le coup de la police, on ne savait jamais : il pouvait receler des micros. Leika décida de l'abandonner ici. Elle engloutit le viande et l'eau restante en un clin d'oeil puis abandonna le baluchon sans regrets, et se glissa sur le raiten de Lyle. Ils s'élevèrent, les soeurs Haut Deltau les suivant, et la plaine et le poste de garde fut bientôt très loin en dessous d'eux. Leika arborait une mine renfrognée. Elle se sentait à l'étroit et pas confortable, contrairement à quand elle montait Stralvaria. De plus, elle se contraignait à imposer une ligne de démarquation entre elle et le pilote, sinon quoi elle savait qu'elle aurait envie de vomir son déjeuner et qu'elle allait trembler comme une feuille. Ce n'était nullement personnel. Sa vieille phobie ne lui imposait guère de choix. A chaque fois qu'elle touchait un individu du sexe mâle, son passé lui revenait.
Le paysage commençait à défiler, il n'y avait pour l'instant qu'une infinité de montagnes grises. Pas très intéréssant. Leika goûta la caresse du vent sur peau. Elle et sa soeur volaient comme des oiseaux, portéew par la brise. Leika les envia. Elle adorait le ciel. Plus que sur terre, c'était le seul endroit où elle se sentait libre. De retour à Delnar, il fallait qu'elle demande à Jenkins, le responsable de la section scientifique, de lui greffer des ailes. Il lui avait proposé maintes fois mais Leika, ne voulan t plus retourner dans ces laboratoires qu'elle exécrait, avait refusé. Maintenant, elle se sentait prête. Dans quelques temps, elle n'en aurait plus la possibilité. Ses poings se serrèrent. Elle se força à penser à autre chose.

Avant que "les pures merveilles" n'apparaissent, il lui restait de la marge. Et son véhicule lui semblait avancer très lentement. Avec Stralvaria, elle allait vite au moins. C'est pour ça que le silence froid qui s'était instauré entre elle et le Sictaril fut brisé net par cette phrase :

- Pff... tu peux pas appuyer sur le champignon, je m'ennuie moi !

On aurait cru entendre une gamine. Leika, toujours en proie à l'ennui le plus total, se souvint de la présence de son téléphone, qu'elle avait jugé inutile de détruire. Après tout, personne ne pourrait passer cette satanée muraille, et le territoire Sictaril étant inconnu, il ne devait même pas être recensé sur le réseau delnarien. La preuve, elle ne captait même pas ici.Mue d'une envie soudaine de jouer à Tétrik, un jeu où il fallait encastrer des blocs et faire des lignes, elle le fit, et pendant une demi-heure, on entendit que le son des touches du téléphone de la Générale, trop occupée à battre son high score. Soudain, elle poussa une exclamation réjouie :

-Supeeer ! 1554525453216353000 points ! Personne ne peut me battre ! Je suis la plus forte !

Elle se racla immédiatement la gorge, consciente de s'être un peu trop emportée et s'absorba dans la contemplation du passionant paysage sictaril. Miracle ! Il avait changé ! Devant elle s'étendait un immense lac aux eaux cristallines, sur lequel était posée une ville hautement technologique, faite de magnifiques pierres noires et bleues qui étincelaient au soleil. Au dessus d'elle, une autre citée, perchée sur un rocher, flottait paisiblement. Leika resta bouche bée. Quelle bizarrerie. Cependant, elle devait admettre que c'était très beau. Elle se demanda comment serait la forêt d'Amelianna. Tout à coup, elle se souvint d'une question qu'elle voulait poser. Elle n'arrivait décidément pas à se rappeler en quelles circonstances elle avait vu cette muraille et croyait que la réponse à cette question pouvait l'aider. Et maintenant qu'elle avait battu son high score à Tétrik, elle n'avait rien à faire. Autant engager la conversation avant qu'ils n'arrivent à cette forêt.

-Effectivement ça change. C'est très joli ici. Mais ça n'égalera jamais Delnar, si je puis me permettre. Ah, et comment s'appelle le coin là, devant la muraille, où je vous ai croisés. Je m'en arrive plus à m'en appeler, c'est bête alors !
Amelianna est encore loin *avec sa vitesse de vieillard neurasthésique, on y arrivera jamais avantla nuit. Si seulement j'avais Stralvaria...*

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Lun 16 Fév - 19:10

Gaël écouta les jérémiades de la petite Mendeliev avec légereté, "vraiment une gamine... j'espère que la mienne ne sera pas comme ça". Il se concentra sur la route, la capitale, apparut, mais il était encore loin, les deux villes était si grande que le sens de la perspective en étant totalement troublé.
"Hmm elle veut plus de vitesse? Ce n'est que pour elle que je roulais doucement, elle va voir la gamine, que fera t'elle face à la route de l'Obscure? Ilianis est à encore deux heures et demi de route... hmmm... le gain d'une heure et demi à peu près peu m'être précieux..." Gaël se retourna et dévisagea Mendeliev une bourrasque de vent secoua les cheveux roux de la jeune femme, chariant des bouffées d'odeur qu'humain n'aurait pu sentir, mais Gaël n'était pas humain, il inspira profondément, "hmmm malgré la crasse qu'elle a sur elle elle sent bon... mais les sictariles sont bien meilleures" songea t-il en humant l'air. Il lui fit un sourire assez térrifiant par la lumière malsaine qui braillait dans ses yeux, il se passa la langue sur ses lèvres tout en la dévisageant, "hmmm son goût est amer mais pas mauvais, dommage que ne puisse l'étrangler... je n'ose imaginer les sensations..."

-Soit...

Gaël dégaina Prayer, "je devrais éviter d'invoquer tant de fois l'Obscure... je risque de me vider de mon énergie et de ne plus pouvoir l'utiliser pendant un bon bout de temps... mais pour convenir à une telle... bref..." Lyle souleva son immense épée, se pencha sur le côté et frappa le sol, un point noir apparut devant eux, l'air se chargea d'énergie.

-On se retrouve à Ilianis mes chères! Je t'aime Elle!

Mendeliev et Lyle Gaël pénétrèrent dans la route de l'Obscure, le demi démon éclata de rire, un rire dément qui se répercuta dans les environs putréfiées et les ténebres. Autour d'eux s'étendait des champs putrides, des arbres à la chair putréfiée, des charniers, des symboles macabres.
"Contemple la peur petite! Contemple là! Peut-être que ce court passage dans la Peur tte fera prendre conscience de ton existence et de ta place et du respect..."

-A partir de maintenant je prend le contrôle des opérations,tu as interêt à ne plus raler... à ne plus rien faire ,et maintenant contemple la Peur! Contemple moi! Prend conscience de tes faiblesses car ici tu n'es plus rien, et moi je suis tout...
Profite bien nous ne tarderons pas à arriver à Ilianis!
Quant à la grande forêt d'Amelianna tu devras attendre... avant nous devrons passer à la capitale et chez moi hisoire de mettre les choses en ordres très... chère.
Aller admire...

Gaël émit encore un rire dément. Il fit tourbilloner Prayer, ne tenan le guidon qu'à une main et hurlant. Il éclata de rire! Il prenait sa revanche...

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Mar 17 Fév - 23:41

(Gros délire, j'ai pas pû m'en empêcher xDDDD sorry)

Leika dévisagea le Sictaril avec des yeux ronds. Il la regardait bizarrement, tout en passant sa langue sur ses lèvres, une lueur malsaine dans les yeux.

*Qu'est-ce qu'il veut ? ME BOUFFER ?!*

Plissant légèrement ses prunelles grises, Leika se mit sur ses gardes, la main crispée sur son épée. S'il l'attaquait, ce serait lui qui serait au menu. Rôti de Sictaril aux fines herbes. Bah ! Même Méphisto, le chien-mascotte de l'armée, n'en mangerait pas.
Au lieu de répondre à sa question, il l'ignorait délibérément et dit "Soit", comme s'il venait de prendre une décision, puis il dégaina son épée. Anticipant le mouvement, celle de Leika était déjà tirée quand l'autre posait à peine la main sur sa garde. S'il aurait voulu l'attaquer, Leika aurait déjà riposté. Mais comme il ne faisait rien qui pouvait l'indiquer, elle restait sans réaction. Il frappa le sol (en plein ciel xD), et une grosse boule noire apparut. Perplexe, Leika l'observa croître jusqu'à les englober. Ils pénètrèrent dans les ténèbres. Elle se demanda quel était le but de tout cela, en restant vigilante. Ne jamais baisser sa garde signifiait ne jamais se faire surprendre. Son attude enjouée avait disparu pour laisser la place à la paladine qu'elle était.
Ils pénètrèrent dans des terres désolées et glauques. Très glauques, conclut Leika en observant un crâne se blancer nonchalamment au bout de la branche d'un arbre mort. Lyle riait d'un air fou. Les sourcils de Leika se froncèrent. Quelques chose n'allait pas. Le seul point positif, c'était que leur vitesse avait redoublé et qu'enfin, Leika pouvait sentir le sifflement de l'air déchirer le silence grandiose des cieux.

-A partir de maintenant je prend le contrôle des opérations,tu as interêt à ne plus raler... à ne plus rien faire ,et maintenant contemple la Peur! Contemple moi! Prend conscience de tes faiblesses car ici tu n'es plus rien, et moi je suis tout...
Profite bien nous ne tarderons pas à arriver à Ilianis!

Quant à la grande forêt d'Amelianna tu devras attendre... avant nous devrons passer à la capitale et chez moi hisoire de mettre les choses en ordres très... chère.
Aller admire...

L'air consterné de Leika atteint son paroxysme lorsque l'autre débile se mit à tripoter son raiten en poussant des hurlements sauvages, commes les adolescents boutonneux qui s'amusaient stupidement dans les rues de Pandoris. Ainsi, il croyait vraiment l'impressioner... Pathétique. Très bien. Elle allair agir en conséquence. Elle attendit quelques secondes puis se mit à crier, mais d'une toute autre façon dont celle à laquelle il s'attendait.

"Stooooooooooooooop !"


Le redoutable, splendide, mythique "Stop" du Général Mendeliev, mis en pratique sur des milliers de soldats depuis des générations et des générations, accomplit parfaitement son effet. Plus un bruit, hormis celui du Raiten, ne troubla le décor sordide. Même les corbeaux s'arrêtèrent de croasser. Lorsque Leika reprit la parole, ce fut d'un ton aussi chaleureux qu'une promenade à Chamonix, en pleine nuit hivernale, avec une température de -30°C et des rennes dansant la polka.

"Maintenant, sold... Lyle, vous allez me faire l'immense plaisir de m'écouter. Il ne m'a pas semblé vous voir dit que je voulais aller à Ilianis ou je ne sais quoi. Alors, si vous me faites encore d'autres activités extra comme l'abattoir de criminels-avec-exposé-sur-la-justice-à-la-clé ou le petit train fantôme, je ne réponds plus de rien. Réduisons nous à l'essentiel, sinon je continuerai à pied, et tant pis pour la forêt euphorisante etc etc. De plus, j'ai l'impression que votre... santé mentale commençe à se détériorer -la voix de Leika se fit mielleuse, comme un chamallow acheté chez Lidl pour 1euro 30-. J'ai sur moi quelques calmants que je donne aux nouvelles recrues avant leur premier combat. Vous en voulez ?

Leika, avec un sourire aussi niais qu'un épisode de la petite maison dans la prair... (ok je sors xD) tendit une pastille blanche au Sictaril. C'est là qu'elle vut sa tête, et elle partit dans un fou rire. Ni forcé, ni moqueur, tout simplement joyeux et sincère. Ce qui n'était pas arrivé depuis six ans. Elle mit toutes ses forces pour se maîtriser et finit par s'arrêter, les joues encore rouges.
Cela paraissait déplacé dans un champ ravagé parsemé de cadavres. Encore hilare, elle continua :
-De plus, je ne vois rien de choquant ici.

Son regard s'assombrit, et elle parcourut les lieux, observant toute l'horreur de la plaine.
-Des champs de batailles comme cela, j'en ai vu plein. Ce n'est qu'une réalité. Cela ne montre que toute l'horreur...
-De notre monde corrompu.

Intriguée par cette voix enfantine, Leika en chercha la provenance, et ses yeux s'écarquillèrent. Un jeune enfant, qu'elle n'avait pas vu auparavant, se promenait au milieu des corps. Vêtu à l'ancienne, d'une chemise blanche à ruban noir et d'un pantalon gris, ses cheveux roux clair retombaient sur son visage livide. A la main, il tenait une pomme ronde, rouge, et juteuse, qui paraissait exquise et dont la simple vut fut saliver d'envie la Générale, pourtant négligeante sur la nourriture. Que pouvait faire un gamin ici ? Ses yeux croisèrent ceux de l'enfant. Un flot de sang remonta vers sa bouche, et elle toussa avec violence. Il la toisait, amusé, une lueur de jubilation dans son regard d'un or profond. Ils s'éloignaient, mais il les suivit, flottant et avançant avec une allure surhumaine. Entre deux quintes, Leika réussit à articuler difficilement, ses mots hachés par l'hémoglobine qui envahissait son palais, et le manque d'air qui la faisait étouffer :
-Qui...Qui-es tu ?

L'enfant sourit, dévoilant des dents acérées.
-Je suis le maître du domaine d'on ne revient pas. On m'appelle Mann'feult, le Fléau.
l

Malgré la douleur qui la forçait à vouloir cracher ses tripes, Leika répliqua, exaspérée :
-Sans blague... Quelle originalité. Eh bien, prends ton fléau et mets-le là où je pense !

Le dénommé Mann'feult cessa de sourire. Ses traits affichèrent la haine la plus pure.
-Quoi ! Comment-oses-tu insulter un immortel ! En une infinité d'existence, personne n'a osé le faire, sauf une Mendeliev, comme par hasard ! Tous stupides, pas un pour rattraper l'autre ! Et là, petite, tu va regretter d'avoir provoqué le courroux d'un dieu !!!!

-Mais.... que racontes-tu.... les...Dieux....n'existent...pas...voyons !

-Espèce de ...

Non, la route de l'Obscur n'avait point appris le respect à Leika. Au contraire, elle semblait en annihler toute trace.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Mer 18 Fév - 16:12

Gaël cessa de jubiler, il plissa les yeux et observa attentivement le gamin...

-Tais toi! cria t'il à Mendeliev
"Mann'feult... Mann'fault plutôt... ce n'est pas un dieu! Pourquoi y croit-elle? Ce n'est qu'une figure... une chimère ou pas, je vais devoir convoquer les échecs de la Création..."

Lyle retira sa veste et retourna sa paume dans son dos, et l'appuya sur son tatouage, celui-ci s'anima et un mugissement transperça le silence de mort... Gaël accéléra, le gamin les suivit avec une vitesse hallucinante.

-Les dieux n'ont pas leur place ici! L'Obscure vous a déjà montrer de quoi elle était capbable...
-De quoi tu te mêles?! Tu veux périr aussi?!
-Jamais un dieu ne s'exprimerait ainsi, prépare toi à vivre le Grand Cauchemar...

Et les échecs de la Création arrivèrent, ils étaient une myriade, tous vêtus de noir, le visage masqué derrière de lourdes cagoules... il se précipitèrent vers le gamin, dans un mouvment uniforme il firent apparaître une faux et entreprirent de découper en fine lamelles le petit impertinent. Il tournèrent leur face masquée vers nos deux voyageurs et s'approchèrent.
Gaël leur montra Prayer et ils reculèrent dans un mouvement respectueux... "comme quoi ça a toujours du bon d'être l'héritier du plus grand tortionnaire démon..."
Du gamin il ne restait plus rien, une misérable chimère, tout ce qu'il y avait de plus... banal dans l'Obscure.
Mais cette expérience avait du bon... la famille Mendeliev était en conflit avec les Dieux, une excellente information... Elle en sera très contente, il se tourna vers Leika, et vit la pillule blanche dans sa main, il la prit et la broya dans son poing puis souffle la poudre alentour.

-Votre culture générale est très limitée... les dieux n'existent pas! imita t'il avec une voix suraiguë, je n'ai jamais entendu de telles bélivisées! Et sachez qu'aucun dieux ne s'aventurent dans l'Obscure, elle est bien trop puissante, ils craignent qu'elle n'utilise leurs portails pour envahir le monde célèste... Je vois que je me suis trompé, vous êtes bien trop immature pour prendre conscience de quoi que ce soit! Ce qui est bien regrettable...
Vous ne voulez pas aller à Ilinaïs? Mais vous n'avez pas le choix, ahaha vous croyez que vous êtes où? C'est terminé, vous n'êtes plus libre de faire ce que vous voulez... vous êtes marquée désormais.

Il approcha son visage séduisant tout proche du sien, si bien que ses lèvres frolaient quasi celles de Mendeliev. Il sourit et l'embrassa puis se retira. Il éclata de rire.

-C'est bien ce que je pensais... votre comportement est dû au fait que vous n'avez presque jamais connu l'amour, l'un des membres de votre famille auquel vous teniez le plus vous a trahi... et ce membre c'est votre père. Vous avez ensuite subi différentes modifications... plus ou moins douloureuse, votre vie n'a été que souffrances, la mienne aussi, ce qui a entraîné chez vous un caractère exécrable et un certain... dégoût pour les individus mâles... je m'en suis aperçu par votre comportement avec moi, et avec les différents hommes que vous avez rencontré en ma présence... Pauvre petite, plus personne pour l'aimer, plus personne pour lui sourire, plus personne rire avec elle... quelle tristesse, vous en êtes réduit à vous attacher à des objets, votre épée par exemple. Vous ne pouvez supporter les autres, seul vous comptez à vos yeux, tout ça à cause d'un manque flagrant d'amour. Vous vous targuez de donner de vous une image presque virile, forte de vous, mais au fond vous n'êtes, tu n'es! qu'une faible petite fille au coeur brisé... au coeur en miettes.

Gaël la transperça du regard, il aimer entrer dans la psychologie des autres... Lyle avait un certain talent pour manipuler les gens, pour les calmer, les réconforter, il avait un don pour pénétrer au plus profond des gens.

-Vraiment très regretable...



_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Jeu 19 Fév - 0:31

Eberluée, Leika observa les échecs de la création mettre en pièces le gamin, ou plutôt l'illusion. En même temps qu'il disparaissait, sa toux cessa. Elle se sentait pas trop mal, une légère fatigue. Pourtant, elle avait l'impression que quelque chose avait changé dans son corps. Sa maladie avait évolué à un stade dont elle ne savait pas les conséquences. Le Sictaril prit sa pilule et la broya dans mais, mais Leika n'y pas attention. Elle se sentait bizarre...comme perdue. Elle se rendit compte qu'elle tenait la pomme du gamin dans ses mains et la fit tourner dans ses mains, les yeux vides.
Elle entendit Lyle s'adresser à elle. Ses paroles lui passèrent au dessus de la tête, comme d'insaissisables oiseaux qu'elle pouvait voir, mais pas les atteindre. Elle se contenta d'écouter, en hochant docilement la tête et marmonnant quelques paroles d'approbation, pour faire comme si elle comprenait. Alors, Lyle s'approcha d'elle, à un point très dangereux. Son corps n'avait pas la force de réagir. Sa gorge commençait à picoter. Et le Sictaril posa ses lèvres sur les siennes. Leika sortit en trombe de sa torpeur. Elle recu... Ah non, elle ne pouvait pas reculer, elle était sur un Raiten. a jeune femme le dévisagea d'un air furibond, en se demandant 'il valait mieux l'égorger ou le décapiter. Elle préférait la première solution... Au moins, plus de sang coulerait... Leika sourit, puis se ravisa, en se demandant comment de telles pensées pouvaient occuper son esprit. Sa gorge la brûlait à présent. Cela l'empêcha de réagir violamment. Lyle eut le temps de se mettre à parler, et la jeune femme écouta attentivement cette fois-ci. Elle voulait entendre ce qui avait motivé cet idiot avant qu'il ne meure dans d'étranges circonstances.

-C'est bien ce que je pensais... votre comportement est dû au fait que vous n'avez presque jamais connu l'amour
* oh oui, je l'ai connu, même trop si tu veux savoir !*, l'un des membres de votre famille auquel vous teniez le plus vous a trahi... et ce membre c'est votre père * QUOI ! Mon père ne m'a pas trahi, il m'a jamais trahi, je vaisletuerjevais letuer....*. Vous avez ensuite subi différentes modifications *modifications ? Tu veux les tester mes modifications ?!*... plus ou moins douloureuse, votre vie n'a été que souffrances, la mienne aussi *mouais...ta veste préférée s'est déchirée c'est ça ?*, ce qui a entraîné chez vous un caractère exécrable *Avec lui en tout cas...Comme c'est étonnant...* et un certain... dégoût pour les individus mâles... je m'en suis aperçu par votre comportement avec moi, et avec les différents hommes que vous avez rencontré en ma présence... *bravooo !* Pauvre petite, plus personne pour l'aimer, plus personne pour lui sourire, plus personne rire avec elle... quelle tristesse, vous en êtes réduit à vous attacher à des objets, votre épée par exemple *C'est sur, Ellesmanil est muette, elle !*. Vous ne pouvez supporter les autres, seul vous comptez à vos yeux *moi ? Si seul moi comptais à mes yeux, j'irais m'isoler dans les montagnes avec deux chèvres !*, tout ça à cause d'un manque flagrant d'amour. Vous vous targuez de donner de vous une image presque virile, forte de vous, mais au fond vous n'êtes, tu n'es! qu'une faible petite fille au coeur brisé... au coeur en miettes. *...*

Leika soutint le regard de Lyle. Pour une fois, elle ne savait pas quoi répondre. Diverses émotions défilèrent dans ses de métal : colère, désapprobation, cynisme, dureté, froideur. Le visage de la jeune femme se ferma. La douleur de sa gorge se faisait lancinante et son ventre lui paraissait vide. Quand elle parla, sa voix était morne, comme éteinte. Il n'y avait nulle trace d'animosité, comme d'habitude. Juste une effrayante impassibilité, comme si Lyle venait de lui apprendre que le ciel était bleu.

-Vous venez de violer au moins deux conditions que je vous avais fixé. Félicitations. Je pensais que vous tiendrez moins de temps. Gardez votre pitié pour vous. Je vous conseille de prendre moins de soin des affaires des autres. Et de vous mettre un peu plus en peine des vôtres. (Je suis en forme cette semaine : j'ai réussi à caser une réplique du Misanthrope dans un rp =D). Et sachez qu.... J'ai faim.

L'estomac de la Générale était en manque de carburant. Elle venait de manger il n'y a pas si longtemps pourtant. Un appétit insatiable la dévorait, sa gorge hurlait. Elle avait faim, si faim, et cette faim était si violente qu'elle était insupportable.

-J'ai faim, répéta Leika en se tenant le ventre en grimançant.... Non, j'ai soif. Très soif.

Une odeur délicieuse, enivrante,venait de ses habits, comparable à celle d'un plat fraîchement sorti du four. Or, il n'y avait que du sang dessus. Leika se tortilla, en serrant des dents. Elle ne pouvait pas tenir. il fallait qu'elle mange. Elle farfouilla dans a poche de son uniforme et en ressortit un bâtonnet de viande séchée qui traînait là depuis longtemps. Elle l'engloutit en un clin d'oeil... Et elle le recracha aussitôt. C'était abject. Son attention fut de nouveau concentrée sur le sang. Il avait l'air tellement appétissant ! Trempant ses doigts dans le liquide, elle les retira rougis, puis les porta à bouche en un mouvement incontrôlé et les lécha avec volupté. Le goût était excellent. Elle n'avait jamais cru que le sang pouvait être aussi bon. Comme un arrière-goût de paradis. Elle releva la tête. Ses iris luirent d'un éclat doré, animal. Puis, elle parut prendre conscience de ce qu'elle faisait, et se stoppa net.

*Que.... qu'est-ce qui s'est passé ?*

Elle n'avait plus faim. Son état était parfaitement normal. Les sens de réflexions de la Générale se mit en marche, et au fur et à mesure qu'elle rassemblait des éléments, son expression se figea d'horreur. La maladie qu'elle avait n'en était pas une. Les symptômes qu'elle avaient éprouvés avant n'étaient que l'annonce d'un autre changement. Depuis le début, son organise se modifiait. Ou plutôt, une force surnaturelle l'obligeait à changer. Son corps artificiel ne supportait pas ces changements, et c'est pour cela qu'il dépérissait. Mais l'intervention du gamin et la pilule de Lyle avait aidé ces modifications à se produire. Elle devenait quelque chose d'autre. Etait-ce lié à son passé ? Sûrement. Elle devait absolument tirer les chose au clair. Et pour cela, il fallait qu'elle voie son père.

La lumière du jour se manifestait à nouveau, illuminant les ténèbres putrides de l'Obscure. Ils allaient bientôt sortir. Tant mieux. Elle ne supportait plus cette endroit. Elle le détestait. Silencieuse, elle n'avait l'intention de reparler. Ils arriveraient à Ilianis sans qu'elle n'aie prononcé une parole. Elle repensa à Delnar, Jenkins, Nalim, Katrina, et même Mephisto, et son coeur se serra. Comment allaient-elle pouvoir les regarder en face ? Comment-allait-elle être digne d'être un guide, une figure à suivre pour eux ? En évitant conscieusement Lyle, elle s'interoggeait sur cela en silence. C'et-là qu'elle se rendit xompte que lapomme était toujours entre ses mains. Rugueuse au toucher, elle était pleine d'aspérités et de fissures. Un ver sortit de l'une d'entre elles. Dégoûtée, Leika prit la pomme et la jeta aussi loin qu'elle put.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Jeu 26 Fév - 22:13

Ils revinrent à la lumière dans un silence de cathédrales, Lyle leva son visage vers le ciel, le soleil commençait de se coucher, il tourna le visage vers son invité, il plissa sa bouche, l'air sceptique... "je m'y suis pris peut-être un peu trop fort..."
Il se sentit gêné, il ne savait pourtant pas pourquoi, peut-être était-ce dû à sa nature démoniaque? Il ne le pouvait le savoir... pas encore... Mais jusqu'où allait-il se transformer?
Il se concentra sur le tableau de bord de son raiten, mais ce sentiment de culpabilité ne voulait pas le quitter, il se décida, dans un mouvement qu'il éxagéra très légèrement il fit voler ses cheveux blancs en arrière et observant directement Mendeliev.

"Je vous présente mes excuses, j'ai très mal agi et je le reconnais... voilà, ah oui nous sommes arrivés à Ilianis."

En effet, devant eux s'étandait Ilianis joyau d'Olsaürr, la puissante et magnifique capitale de l'Empire, Olsaür la vieille cité resplendissait, son saphir et son obsidienne rutilants projettait des éclats lumineux sublimes, la cité s'étendait à perte de vue sur le lac... on ne pouvait voir sa fin, le lac était bien plus grand qu'une mer, mais les sictarils ont toujours préférés l'appelation "lac" que "mer", et bien sûr, survolant Olsaür, Elanïm... perchée sur son rocher flottant elle était tellement grande qu'acun ajectifs ni compléments du nom ne pouvaient la définir, majestueuse, immense, colossale, ces mots ne suffisent pas pour décrir sa splendeur, sa puissance, sa magnificence, sa superficie...
Le rocher d'Elanïm laissait passer la lumière, si bien qu'on aurait dit que la ville flottait sur une bulle ou sur du cristal. Gaël sourit, qu'il était bon de rentrer chez soi...
La circulation se fit soudainement difficile, quelle soit aérienne ou terrestre, des embouteillages entravait la locomotion. Gaël sourit encore, cela lui avait aussi manqué, il se retourna il vit au loin deux silhouettes dans le ciel. "Tant mieux elles ne sont pas en retard..."
Il suivit la file de raiten et autres vaisseaux effleurant le sol, ils avançèrent une bone dizaine de minutes dans cet enfer de circulation, "en plus je tombe aux heures de pointes...", il serra à droite et fondit vers le lac il fonça vers deux barrières où des "chargés à vie commune" donnaient des coups de sifflets. Gaël pianota sur le tableau de bord, enfin vint leur tour.
Le contrôleur pris la carte d'identité de Lyle, enfin si l'on pouvait appelé cette micro puce intégrée dans un bracelet en argent fermement bouclé autour du bras du sictaril, il le bipa puis lui fit signe de passer. Il avança et ils tombèrent droit vers le lac, Lyle rit doucement, une route de dix mètres de large apparut sous eux, ils se posèrent en douceur grâce aaux générateur magnétiques qui assuraient un confort et une tenue de route optimale, il avançèrent ainsi sur cette route lumineuse vers les entrées des grands ascenseurs.
Gaël gara son raiten et descendit il le poussa à la main, souriant, il entra dans une cabine en cristalocier. Il regarda Mendeliev.

"Nous n'allons pas tarder à arriver à Ilianis, nous y passerons la nuit. Il est très dangereux de se balader dans l'Empire la nuit, surtout ces temps-ci... Ah oui, lorsque nous serons en haut, s'il te plaît reste avec moi et suis moi de près, on ne sait jamais ce qu'il pourrait t'arriver, si un pro-sectaire te tombe dessus... bref, si tu restes près de moi tout ira bien.
-Vous êtes arrivés. Bienvenue à Ilianis. dit la voix enregistrée de Calleigh.
-Merci ma grande."

Gaël sortit de la cabine et présenta le paysage urbain ultramoderne qui s'étendait devant eux à perte de vue.

"Dîtes moi si tu veux quelque chose, n'importe quoi, comme ça je te l'achète et nous irons chez moi. Je te ferais un petit briefing une fois à la môson."


_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Sam 28 Fév - 23:15

Leika ignora les excuses de son hôte, rongé par le remords, et resta silencieuse, le regard vrillé sur la capitale sictarile qui s'approchait de plus en plus. Elle ne voulait pas lui donner satisfaction, et ne voulait pas le pardonner. Tout ce qu'il avait dit était vrai, même si elle s'affirmait le contraire. Il n'avait fait qu'exposer. Mais il aurait dû se taire, et garder cela pour lui. Quitte à lui mentir, comme tous les autres. C'était paradoxal : d'un côté, elle ne voulait pas le mensonge, de l'autre, elle niait la vérité. Leika avait conscience que cette bouderie était digne d'une gamine de maternelle. Tant pis, songea-t-elle avec ironie. Lyle en sera conforté dans ses pensées.

Le jour déclinant mettait en valeur la beauté des édifices de saphir et d'obsidienne, qui se reflétaient sur les eaux du lac -ou plutôt de la mer intérieure en contrebas-. Leika avait déjà vu la ville quelques heures plus tôt, cependant elle s'émerveilla à nouveau, du moins dans sa tête. A l'extérieur, elle arborait une moue blasée. Ils pénétrèrent dans la capitale et se firent prendre dans un embouteillage. Pas très au point, leur système de circulation. A Pandoris, il n'y avait jamais d'embouteillage. Sûrement parce que la Milice y veillait. Le nombre de contraventions pour trouble de la circulation avait explosé ces dix dernières années. Et lorsqu'un Raiten gênait les autres, on le faisait dégager.

Ensuite, un homme contrôla Lyle puis ils faillirent s'écraser sur le lac, heureusement, une route lumineuse ralentit leur chute. Lyle descendit du Raiten, et Leika en fit de même, sans un mot, très digne. Dignité quelque peu vexée lorsque l'autre Sictaril lui fit part de ses instructions. Mais pour qui la prenait il ? Un sourire froid fut la seule réponse qu'elle lui offrit. Bientôt, il verrait de quoi elle était vraiment capable. Ils pénétrèrent dans un ascenseur. Quand ils ressortirent, une jungle de tours et de structures métalliques s'étalait devant eux, à perte de vue. Cela lui rappela Pandoris et elle eut un pincement de nostalgie. Elle se rappelait la première qu'elle avait vu la capitale Delnarienne, dans toute sa magnificience et sa grandeur. Ah, Pandoris volait bien bas aujourd'hui ! Tout ça à cause de l'homme qu'elle aurait dû se garder de sauver.

"Dîtes moi si tu veux quelque chose, n'importe quoi, comme ça je te l'achète et nous irons chez moi. Je te ferais un petit briefing une fois à la môson."

Le beau souvenir de Leika vola en éclats, et elle tourna la tête vers Sarna, à la fois agacée et lassée de ce comportement de vieux papi gâteux (merci pour la métaphore Meekhy xD Compte sur moi Twisted Evil ) qu'il avait avec elle. Tiens donc, il voulait vraiment lui acheter tout ce qu'elle désirait ? Voilà qui était intéressant, elle allait bien s'amuser...
-N'importe quoi ? Vraiment ? répéta Leika d'un ton faussement enjoué. Alors, achète-moi... Non, je vais faire une liste.

Elle sortit son portable et activa le mode "Bloc notes holographique". Une feuille virtuelle s'afficha au dessus de l'appareil, inscriptible même sans encre. Ses ongles en guise de stylo, Leika se lança dans une longue liste, traçant des caractères à la vitesse de l'éclair. Tant mieux pour Lyle, comme ça, elle la finit plus rapidement que l'aurait fait un humain normal. Deux minutes au lieu de dix ! Elle prit le feuillet entre ses mains, et le plaqua contre le front de Lyle.
-Voilà ! Il ne dissipera que quand j'aurai désactivé le mode holographique, pendant ce temps tu n'as pas intêret à le perdre ! Ah, et surtout achètes tout, c'est très important pour moi tu sais. Sans ces objets, mes performances ne seront pas optimales...

La liste de Leika :
Spoiler:
 

-C'est qu'un Nephen, ça coûte beaucoup en entretien. Ah, et l'épée...

Leika tira son arme et la cassa en deux aussi facilement que s'il s'agissait d'une brindille.
-Je la voudrais plus solide que ça, tout de même. Alors, on va faire des emplettes avant de retourner à la môson ?

Avec un sourire de défi, Leika tourna les talons et se dirigea droit vers la ville. Elle marcha un bon moment sur les trottoirs bondés de Sictarils pressés. Elle remarqua que beaucoup d'entre eux avaient les cheuveux blancs. Ce devait être la nouvelle mode. La jeune prit une mèche de sa propre chevelure, striés d'éclats immaculés et l'observa d'un air douteux. Les immenses tours d'obsidiennes l'entouraient, droites et menaçantes. Leika avait l'habitude des métropôles, comme Pandoris, mais ici, c'était différent. Ce n'était pas un milieu familier. Elle n'avait pas peur. Elle était seulement un peu stressée. Derrière elle, quelqu'un la suivait. Lyle, sûremant, elle aurait quand même dû l'attendre le pauvre. Et puis tant pis, il n'avait qu'a marcher plus vite. Pour vérifier, Leika jeta un coup d'oeil discret derrière son épaule, indiscernable par sa rapidité. Quelle idiote. Ce n'était pas Lyle ! L'homme, à l'air patibulaire, ne pouvait être qu'un voyou. ou un pro-sectaire.
Un éclat de rire mourut dans sa gorge. Pile poil ce qu'elle voulait. Les sictarils étaient si prévisibles. Leika savait qu'en déboulant dans le centre-ville, avec son uniforme delnarien déchiré, sa beauté trop parfaite et son aspect extérieur déplorable elle attirerait l'attention d'un type suspect. Depuis le début, la jeune femme voulait prouver à Lyle qu'elle pouvait se débrouiller seule. Elle avait échaufaudé son plan tout en écrivant sa liste. Puis, elle avait cassé son arme pour montrer une partie de sa véritable force.
Une ruelle sombre se profila. L'homme la collait maintenant aux basques. Parfait. Avec un air innocent, Leika s'y engouffra. Après quelques pas, elle joint à un cul de sac. Le sifflement d'un couteau lui parvint. Leika s'exclama :
-Oh non, je suis bloquée.Quel dommage...

A une vitesse hallucinante, Leika se mit à courir sur le mur lisse, puis se cambra en arrière et fit un salto. Sa jambe droite s'écrasa sur le thorax de son agresseur, qui lâcha son arme. L'autre frappa violamment sa tête. Le temps qu'il se rétablisse, Leika braquait déjà son propre couteau sous sa gorge.
-Vous pourriez peut-être m'indiquer le chemin ?

Deux autres hommes approchaient.Leika, le visage empreint de sadisme, se préparait à les accueillir.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Lun 2 Mar - 1:57

Lyle observa en quelques secondes la liste, la caméra à l'intérieur la photographia, il toucha le feuillet sur le front il éclata de rire. Il appuya sur l'ongle de son index droit et il disparut dans un tas d'étincelles.
"Alors une épée, un revolver et un steak? Ah et des vêtements... c'est tout? Bon je m'en chargerai après, mais ou est-elle?"
Il observa la foule, il darda sa langue et sentit aussitôt son odeur, il courut, bousculant les passants et arriva dans une petite ruelle sombre... Il observa avec interêt la sublime acrobatie que venait d'accomplir la nephen et achever son adversaire. Il remarqua deux autres individus qui s'avançaient. Son regard s'assombrit... des pro sectaires. Il regarda autour de lui, il fusionna avec l'ombre et s'approcha rapidement mais sans bruits de Leika.
Lyle repensa au ton et à l'air de la jeune femme... "il faut avouer que pour une peste elle est assez attachante..." Il resta sous cette forme d'ombre, attendant le bon moment pour sortir.
Il jaillit du mur tel un démon (évidemment puisqu'il l'est à moitié) dégainant No-lie, l'un des étrangers lui lança un rayon d'énergie rouge, Gaël sauta sur le côté, accomplissant une trajectoire ascensionnelle, le corps en position allongée parallèle au sol il tira. Ayant activa le mode mitrailleur de son arme, l'ennemi fut transperçé de part et d'autre et projeté en un vol plané cinq mètres plus loin tant la décharge fut puissante. L'autre, éclaboussé du sang de son comparse ouvrit des yeux de merlan frit et resta coi. Gaël bondit le saisit à la gorge et le secoua violemment faisant ainsi tomber toutes les armes qu'il portait: des shurikens et deux revolvers. Lyle le souleva et commença à lui serrer la gorge, la strangulation, son moyen d'éxécution favori. Le suspect tenta de lui donner des coups mais en vain, il sentait toute les forces de son corps lui échapper, Lyle Gaël plongea son regard dans le sien, il ferma son oeil non bionique et laissa la caméra présente dans l'autre l'assujetir. La respiration du suspect se calma, il était fin prêt pour un court interrogatoire.
Lyle ressera son étreinte par la main gauche, ne tenant plus le suspect que par une seule main, il plia puis déplia les doigts de sa main droite et les écarta, entre son index et son majeur sortit un poinçon minuscule fait d'un métal brillant et quasi indestructible, celui-ci se divisa puis se redivisa, un autre sortit et se divisa, puis un autre, les fines branches se plièrent et entrelaçèrent la main forte et délicate du sictaril, formant une mitaine de métal, au centre se forma un minuscule orifice circulaire. Gaël éclata d'un rire mauvais et plaqua la paume de sa main sur l'arrière du crâne du prévenu, le pauvre hurlait comme un damné, éssayait de s'échapper mais à quoi bon?... Il ne pouvait pas s'échapper, Lyle sourit, de l'orifice sur la paume de sa main surgit une longue et fine aiguille, elle transperça le crâne du suspect et pénétra son cerveau pour atteindre la rétine, à l'intérieur elle se divisa en minuscule branche inflitrant ainsi le système nerveux de la victime.

"Transfert mémoire... sussura Gaël
*Transfert en cours*

Le pro-sectaire fut pris de spasmes violents, ses yeux roulèrent dans ses orbites puis il ne bougea plus.

*Transfert terminé*

Lyle le jeta violemment contre le mur, il s'écrasa avec un craquement sinistre, il respirait avec peine et son regard inspirait la pitié. Si l'on avait regardé Gaël en ce moment, on aurait certainement pris la fuite, son sourire était terrifiant, mais le pire était son oeil droit, sur son iris défilaient une myriade d'étoile rendant son regard vide et malsain, on aurait dit l'oeil d'un aveugle.
Lyle Gaël éclata de son rire malsain, il arborait son sourire de loup.

"Un déchet comme toi n'a pas sa place dans notre monde... aurevoir..."

Le bras de Lyle se déplia à la vitesse de l'éclair, sa main gauche se referma sur le coup du pro-sectaire et il serra, serra, serra... le pro-sectaire suffocait, battait des pieds, son visage rougissant comme celui d'un porc, il essayait de crier, puis Gaël lui broya son cou, la tête du pro sectaire tomba sur le côté, son cou n'était plus qu'un maigre morceau de chair écrasé.
Les filaments metalliques sur la main de Gaël se rétractèrent et rentrèrent là d'où ils venaient.
Le Chevaucheur de l'Ombre se tourna vers Leika, des pulsions de violences le secouèrent, comme à chaque fois qu'il tuait, mais comme d'habitude il les renfloua, et d'une voix rauque il dit:

"Tâche de ne plus t'éloigner, allons acheter ce dont tu as besoin et allons chez moi..."

Il prit son portable et composa un court numéro, celui des ramasseurs de cadavres. Ceux-ci se chargeraient de les enmener à la morgue où ils seraient identifiés puis préparés pour la crémation. "Je viens à peine d'arriver et j'ai déjà dû supprimer trois de ces guignols... pfff la situation n'est vraiment pas terrible, mais fi de tout cela, j'ai une mission à accomplir et ce ne seront pas des pitoyables pro-sectaires qui m'arrêteront..."

"Ah oui... il faut que tu viennes avec moi pour tes vêtements, je ne connais pas tes mensurations. J'espère que les tenues te plairont, elles sont assez moulantes..."


_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Lun 2 Mar - 18:02

Leika observa avec consternation Lyle règler leur sort aux pro-sectaires -ou autres individus louches-. Quelle injustice ! Elle aurait voulu s'en charger elle-même. L'air contrarié, elle fit glisser son poignard sur la gorge de l'homme qu'elle aggripait par inadvertance. Il poussa un gémissement. Le sourire de la Générale s'élargit, devenant presque effrayant, et elle l'enfonça plus profondément dans sa chair(la sadomaso xD). Il s'écroula par terre en un gargouillement rauque. L'odeur suave du sang emplissait la ruelle. A nouveau, Leika la trouvait délicieuse... Ses pupilles virèrent au doré pendant quelques secondes et son estomac fut soulevé. Elle se pencha sur le cadavre du pro-sectaire, goûta un peu de son sang du bout des lèvres... avant d'en aspirer la totalité. Sa saveur lui déplut. C'était comme si elle avait bu un jus de pomme mélangé à du café. Soudain, elle revenut à son état normal, et avisa, écoeurée, ce qu'elle était en de faire. Balayant la ruelle d'un air perdue, elle eut un haut-le-coeur à la vue du carnage. Comment avait-elle put trouver cela agréable ? Lyle en avait fini avec les types louches, et l'examinait comme si c'était elle la prochaine.
"Tâche de ne plus t'éloigner, allons acheter ce dont tu as besoin et allons chez moi..."
*Encore ?*

Sa tentative n'avait donc servi à rien. Furieuse, elle se releva. Ses yeux s'attardèrent sur le corps du Sictaril. Elle se demanda qu'est-ce qui l'avait poussée à la tuer, s'assombrit. La raison lui échappait. A la base, elle voulait juste le faire parler. Cela ne lui plaisait pas de tuer inutilement. De toute façon, c'était trop tard pour regretter. Elle rejoignit Lyle, maussade.
"Ah oui... il faut que tu viennes avec moi pour tes vêtements, je ne connais pas tes mensurations. J'espère que les tenues te plairont, elles sont assez moulantes..."

La générale tiqua à la mention de "mensurations" et "moulantes". Que voulait-il lui faire porter au juste? Vu sa veste, elle craignait le pire concernant la mode sictarile. Elle lança cyniquement :
"Si elles ne sont pas comme les tiennes, alors ça ira. Bon, allons-y maintenant au lieu de se perdre en tergiversations inutiles, sinon, je crois que l'intégralité de cette ville sera morte au lever du jour".

Elle se fraya un chemin à travers les corps et émergea à la civilisation. Avec son stratagème idiot, son état devait encore plus pitoyable qu'auparavant. Fort heureusement, ils se dirigèrent en premier vers une boutique de vêtements, située dans un grand centre commercial, une tour en verre qui devait avoir plusieurs dizaines d'étages sillonnée d'ascenseurs et d'escalators. La boutique en elle-même était impressionante par sa taille, et s'étendait sur plusieurs niveaux. Il y avait là des dizaines de milliers de vêtements, et un peu moins de clients. Contrairement à toutes les jeunes filles, l'achat d'habits ennuyait profondément Leika, qui passait ses journées dans son uniforme de l'armée fourni gratuitement par l'empire. Pour les grandes occasions, elle revêtait sa tenue de cérémonie, dont la pièce maîtresse était un manteau bleu marine lui arrivant au bas des pieds, brodé de fils d'or et incrusté d'une tonne de médailles et de galons. Ses tenues s'arrêtaient là.
Voilà pourquoi, sans manifester de grand enthousiasme, Leika alla vers le rayon femmes, vers le fond du magasin. Arrivée là-bas, elle jeta un oeil aux mannequins et en resta coite. Les silhouettes de plastique étaient toutes vêtues de tenues légères. Bustiers en cuir, corsets lacés bordés de dentelles, mini jupes au ras du genou et pantalons toujours en peau, robes courtes fendues et décolletées. Tout un programme.
Deux sictariles passèrent près d'elles en pouffant. Elles étaient habillées de la même manière. Pas seulement elles : tout le monde ! La mort dans l'âme, Leika se dit qu'elle n'avait pas le choix. Si elle devait s'habiller comme ça pour retrouver sa damnée épée... Elle parcourut les rayons, essayant de choisir des habits qui pourraient convenir à la générale qu'elle était. Elle en attrapa une grosse pile, et alla s'enfermer dans une cabine d'essayage, pendant très très longtemps. On pouvait entendre des jurons étouffés s'en échapper, ou des phrases comme "Bordel, comment ça se met ce truc !". Enfin, elle ressortit et alla admirer la catastr... s'admirer dans le miroir. Elle avait troqué son uniforme pourri contre un t-shirt blanc -c'était ça ou rouge pétant- assez plongeant mais qui heureusement ne dévoilait pas tout, recouvert par un blouson en cuir noir zippé dont les manches lui arrivaient aux avant bras. En bas, cela avait été plus compliqué. Les pantalons qu'elle portaient habituellement existaient seulement en serré chez les Sictarils et elle ne pouvait décemment bouger avec cela. Elle avait donc était obligée de mettre un short multipoche, qui dévoilait ses jambes interminables mais avait atténué sa courteur par des chaussettes longues et des bottes marrons à boucles qu'elle avait déniché par miracle dans un coin. Leika devait avouer que cela la mettait en valeur. Trop même. Dans le miroir, elle pouvait apercevoir un bon nombre de Sictarils mâles loucher sur cette inconnue au corps parfait. Piquée au vif, Leika rentra vite et se rechangea. Elle prit le paquet de vêtements et le fourra dans les mains de Lyle, en lui intimant d'aller payer. Et elle ajouta :
-Retrouve-moi à l'armurerie. Non, je ne risque pas de me faire tuer vu que je l'ai vue, elle est juste à côté de l'entrée. Crois-moi, il vaut mieux pour toi que j'y aille en avance.

Elle tourna les talons, ignorant l'attitude pleine de sous-entendus des clients de sexe masculin. Il fallait qu'elle se retienne de les baffer si elle ne voulait pas provoquer d'incident. Dommage qu'elle ne soit pas à Delnar. Leika se débrouilla pour faire échouer toute tentative "d'abordage". En passant devant le rayon hommes, elle reconnut la veste de Lyle sur un mannequin. Il devait aduler ce magasin. Pas elle. En allant à l'armurerie, elle se sentit tout de suite ragaillardie. Leika détestait les vêtements. Mais Leika adorait les armes. La jeune femme s'arrêta devant la vitrine, garnies de fusils, de mitraillettes et d'instruments de combat de toutes sortes, mais surtout d'épées. De tous les tailles, de toutes les formes, de tous les métaux. En toute connaisseuse qu'elle était, Leika resta un bon moment à baver dessus. Puis enfin, elle pénétra dans la boutique comme si elle pénétrait dans le saint des saints. Entièrement bâtie en métal, l'armurie se composait d'une seule pièce, spacieuse et large, dont les murs étaient recouverts d'engins à tuer disposés sur des présentoirs dédiés. Un comptoir était aménagé dans un coin, où un Sictaril, sûrement le vendeur, sommeillait. Il ne devait pas y avoir beaucoup de clients.
Tant mieux. Cela lui laisserait le champ libre. S'approchant du vendeur, elle le secoua sans ménagement. Il eut un hoquet de stuper, ouvrit ses paupières ensommeillées et la dévisagea comme si elle était folle. Agé d'une trentaine d'années, il paraissait frêle et chétif. Leika nota avec ravissement que ses cheveux n'étaient pas blancs, et qu'il n'était pas déguisé en masochiste du dimanche.
-Euh... Que puis-faire pour vous ?
-Il me faut une nouvelle épée. Pour remplacer celle que j'ai perdue.
-Ah... Nous avons un grand choix d'épées, courtes, longues, rétractables, en acier, en adam...

Leika l'interrompit brusquement, d'un ton pressant :
-Cessez vos palabres. Montrez-les moi !
-Comment ?
-Je veux les tester. Comme il n'y a que vous ici...

Amusé, le marchand répondit qu'on avait pas l'habitude de lui demander ça. Il alla chercher toutes les épées du magasin et lui en tendit une, massive, large, en fer. Ensuite, il dégaina la sienne. Rouillée et sale, elle avait l'air d'avoir traversé les âges. Leika se demanda si le marchand était vieux. Balayant cette question inutile, elle se mit en garde et se prépara au combat, jaugeant les capacités de son adversaire. Sa position était bonne. Il devait être un combattant. Expérimenté si elle se fiait à l'état de son épée. Peut-être avait-il une chance contre elle...Peut-être. Il partit à l'assaut, et Leika esquiva. Puis elle attaqua et le désarma. Ses traits trahissaient sa déception.
-Suivante.

Ne comprenant pas, l'homme lui redonna une nouvelle épée. Plus fine, elle était davantage plus proche d'une rapière. Elle le désarmade nouveau. Ce manège se répéta avec une bonne dizaine de lames qui formaient à présent une gros tas métallique sur le sol. Hors d'haleine, le marchand la fixait avec des yeux implorants tandis qu'elle restait impassible, inaltérée grâce à ses capacités de Nephen. Elle ne parvenait pas à trouver une épée qui lui convenait. Toutes ces armes étaient magnifiques mais elles ne convenaient pas à ses critères personnels. Son adversaire lui demanda désespérément comment était celle qu'elle cherchait à remplacer. Elle lui décrivit Ellesmanil, et il en conclut qu'elle devait être très belle. Puis, il lui dit qu'il avait peut être quelque chose pour elle. Il alla dans l'arrière-boutique, et en ressortit avec une boîte poussièreuse qu'il ouvrit sous ses yeux. A l'intérieur se tenait une épée majestueuse, de facture ancienne. Sa garde était dorée et ouvragée de représentations de fées et de dieux, et sa lame, d'un argent terni, évoquait une gloire passée. Charmée par cette arme hors du commun, Leika demanda si elle pouvait essayer avec celle-ci. Le marchand hocha la tête. Elle se remit en position. Comme d'habitude, elle esquiva l'attaque molle que le marchand lui portait. Mais quand elle voulut riposter, sa lame fut bloquée. Au lieu de pester, Leika sourit avec douceur.
-La meilleure lame est celle qui sait reconnaître la défaite. C'est bon . Je la prends. Ajoutez-moi un pistolet aussi.

Exténué, son adversaire ne fit même pas de commentaire sur la philosophie douteuse de la générale. Il se contenta de demander, à bout de souffle :
-Vous voulez le tester lui aussi ?

Une ombre de mépris passa sur le visage de Leika
-Pas besoin. C'est combien ?

A ce moment là, la porte du magasin s'ouvrit. Super, il allait être là pour payer.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Mar 3 Mar - 2:36

Gaël prit les vêtements que lui tendait Leika et les posa sur son épaule. Il se diriga vers le rayon hommes mais les deux jeunes filles qui avaient pouffés à la vue de Leika le bloquèrent, elles s'approchèrent de lui puis le regardèrent avec envie.

"Désolé les filles, mon coeur est pris."

Il les repoussa et atteignit enfin son rayon favori, tous les vêtements présentés valaient une véritable fortune, peu de sictarils pouvaient se les offrir. Lyle avisa une sublime et élégante veste d'un blanc immaculé, sans hésitation il la saisit et l'essaya sur place, dévoilant son poitrail admirablement musclé et ses impressionnants abdominaux, des observatrices retinrent leur souffle espérant qui enlève encore autre chose. Il revêtit la veste, "hmm pour une fois que j'en trouve une à ma tailel du premier coup, c'est un bon signe", il prit le pantalon blanc qui allait avec, il s'approcha du rayon bijouterie, il prit un bracelet pour bras. Lyle apperçut Elle et Calleigh au rayon féminin, il s'avança et enlaça sa fiancé l'embrasant dans le cou, il lui chuchota à l'oreille:

"Il faut que je retrouves Leika à l'armurie, tu veux venir?
-Hmm non, je vais rester un moment avec Calleigh puis nous rentrerons à la maison.
-D'accord, à tout à l'heure mon amour.
-Ne tarde pas! Et... je t'aime.
-Je t'aime aussi"

Il alla à la caisse et paya toutes ces commissions. Chargé de sacs il descendit retrouver Leika à l'armurie.
Il observa discrètement ses escarmouches contre le vendeur, il enregistra soigneusement ses méthodes de combat, "elle est presque féline... son style se rapproche étonnement de celui d'Elle bien qu'il ne soit pas aussi envoûtant et séduisant". Il entra, visiblement celle-ci l'attendait pour payer,il s'approcha du comptoir et rit à la vue de la mine dépité du vendeur.

"Eh oh mon pauvre Jayke ne fais pas cette tête!
-Je n'ai jamais perdu depuis longtemps, depuis cent quatre ans même!
-Héhé, cette fille ce n'est pas n'importe qui, bref je te dois copmbien?
-750000 strass.
-Et voilà!
-Tu achètes cette épée?! Tu vas te ruiner!
-Ne t'inquiètes pas va, mon compte se porte à merveille.

Lyle prit l'épée et le revolver qu'il posa sur une table à proximité, il dégaina la lame et la fit vrombir, sa légèreté l'agaça "trop légère, mais c'est une bonne épée". Il examina de plus près et remarque une gravure sous la garde.

"Depuis quand possèdes-tu l'épée qu'a forgé Elle?!
-Comment ça?!
-Regarde, je dédie cette lame à Sotolane, que son âme repose en paix au Firmament... que le tranchant de cette lame l'accompagne et le protège."

Gaël lança un regard noir à Leika, "comment cette épée a t-elle pu l'accepeter?! Une étrangère! Quand Elle le saura... mais testons la, j'aimerai sentir la puissance d'Elle sur ma lame.
Il dégaina Prayer, il lança la lame dorée et la frappa, l'épée démoniaque magnifique et resplendissante rutila et la percurta dans une note aigue.
Il rattrapa la nouvelle épée de Leika et la lui tendit, il se fendit d'un sourire, il brandit son énorme lame devant lui, des filaments d'ombres le recouvrirent au niveau des bras et des jambes.

"Voyons voir ce que vous valez ma chère.

Lyle s'évanouit dans l'ombre et réapparut à quelques pas de son adversaire, un sentiment de haine l'envahit, il ne sut pourquoi, le goût de Leika revint à sa bouche et il la sentit comme jamais auparavant, il se sentait capable de deviner ses intentions, ses faiblesses, ses forces, jamais un combat ne lui parut aussi excitant... D'autant plus qu'il superposa les images qu'il venait d'enregistrer sur la réalité. Il sourit à nouveau...

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Mar 3 Mar - 16:52

(on tire les dés ou pas ? Bref, j'le fais)

Leika eut un léger haussement de sourcils. Alors comme ça, il voulait se battre ? Elle se réjouit intérieurement. A vrai dire, il l'agaçait tellement qu'il était temps de lui infliger une bonne correction, et de redorer l'image des épéistes de Pandoris. Elle attrapa l'épée que Lyle lui lança, puis fit quelques moulinets dans l'airs pour s'échauffer. Ensuite, elle se mit en garde. Le marchand, dénommé Jayke, les observait avec le plus grand intérât. Une excitation croissante commençait à envahir Leika, comme à chauqe fois qu'elle débutait un affrontement. Mais elle la réfreina quelques instants, et s'adressa à Lyle. Leika avait enfin trouvé un moyen pour qu'il fasse ce qu'elle veut :
" Tss, tu crois que je fais ça gratuitement peut-être ? Si je gagne, tu me fiches la paix jusqu'à ce que je retrouve l'homme que je veux mass... à qui veut régler son compte, et cela inclut plus de phrases comme "Ne t'éloigne pas trop Leika ! Fais ce que je te dis Leika !". Dans le cas contraire...
(un sourire ironique barra les lèvres de la Générale) C'est moi qui me calme. Bon, commencons !"

Avant d'attaquer, la jeune femme devait réfléchir à une stratégie. Elle avait observé maintes fois Lyle combattre et savait que ce n'était pas le genre d'ennemi qu'on battait "à la bourrine", comme le marchand ici présent. La jeune femme décida d'adopter un mode défensif, le temps qu'elle analyse les forces et les faiblesses de son collègue sictairl. Celui-ci, recouvert de filaments d'ombres, s'était déjà approché d'elle. Leika ne pouvait déduire précisément s'il avait l'intention d'attaquer ou pas. Dans ce cas, cela ne servait à rien de se déplacer, à part de risquer de créer une ouverture. Il suffisait juste qu'elle reste immobile, la garde infaillible, à l'affut du moindre geste. Activant sa vision, de nombreuseses informations envahirent son champ visuel. Vitesse du corps, chaleur et anticipement des déplacements entre autres. Tout en attendat une action, Leika rassembla les informations qu'elle avait sur les techniques du Sictaril.

*Déjà, il se déplace très rapidement. Il faut donc que ma vigilance soit au maximum avec lui. Sa force repose sur le contrôle des ombres. Dans les ténèbres, il est deux fois plus puissant... Hum..cela pourrait m'être utile. Si on les supprime, cela lui porterait préjudice. Mais malheureusement, le marchand et moi possédons nous-mêmes une ombre propre, il sera difficile de s'en débarasser. Ensuite, il peut fusionner ses deux épées pour en créer une autre. Sûremet plus lourde vu sa taille... S'il fusionne, sa perte de vitesse sera considérable. Il faut juste prendre garde à sa nouvelle épée... Il a ausi plusieurs armes à feu... J'ai mon revolver et ma prothèse... Sinon pour les caractérisques... Je vois. Intéressant. Ses épées pourraient se retourner contre lui. Il aussi une autre arme... Une sorte de javelot. Bon sang, c'est une armurerie à lui tout seul ! De toute façon...*

Leika pointa sa nouvelle lame vers le Sictaril, les traits dépourvus d'expression. Sa concentration avait atteint le maximum... Non, disons les trois quarts.


*J'ai un plan. Il faut qu'il fusionne ses épées.*

Sa jambe bougea légérement.
*Et pour cela...*

Leika avait disparu.
*Il faut le pousser à bout ! Avec un peu de chance, je n'aurais même pas besoin de débrider toutes mes capacités de Nephen... J'y ai pensé mais c'est trop dangeureux... même contre l'autre pirate je ne l'ai pas fait... Préparre, toi, Lyle Gaël Sarna !... Voici la première technique que l'on m'a enseigné... Frénésie ! *

Abandonnant à moitié sa stratégie défensive, Leika réapparut et attaqua Lyle. Le but n'était pas de l'abattre du premier coup. Non, il falalait qu'elle l'agace, qu'elle le pousse à bout... Sans se fatiguer elle même. Qu'il pare ou non, elle s'en fichait complétement. Pour l'instant, elle devait juste résister à se coups et prendre garde aux ombres.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Meekh Jylenth
~Admin~
avatar

Messages : 376
Date d'inscription : 20/04/2008
Age : 108
Localisation : Regarde sur ta carte, imbécile !

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Mar 3 Mar - 16:52

Le membre 'Leika Mendeliev' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combat' : 3 (Lélé : j'ai eu chaud O__O)

_________________
Vive http://monsieur-zzzzz.labrute.fr !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ynara.forum-actif.net
Lyle Gaël Sarna
~Admin/ Général des forces sictayannes~
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 23
Localisation : Que de mystères...

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Mer 4 Mar - 16:08

Lyle l'évalua du regard, il s'était approché d'elle, Leika se jetta sur lui et le frappa, Gaël bloqua la lame fit un bond en arrière et atterit avec souplesse. Vueson comportement elle avait décidé de jouer sur la défensive. Il sourit tant mieux, il leva son immense épée et disparut dans l'ombre, il l'examina brièvement et répparut derrière elle puis il disparut à nouveau.

*Il faut que je la mette mal à l'aise, que je perce ses défenses... Si elle joue sur la défense la frapper de front ne servirait à rien, il va falloir que je change ma tactique...*

Gaël le savait pertinement, cette femme n'était pas n'importe qui... c'était un général après tout.

*Hmm... elle préserve sa pose, sa garde est presque infaillible, pour l'avoir il va falloir la destabiliser et la pousser dans ses retranchements...*

Lyle lui tourna autour, s'agripant au parois de la salle rampant dans l'ombre, sa vitesse était hallucinante et Leika ne semblait pourtant pas changer de pose, elle restait sur la défensive. Il devait trouver une nouvelle technique, "elle semble stable et sûr d'elle", il devait la distraire la troubler, l'acculer de coups.

*Jalaan me sera plus utile... elle va voir ce qu'elle va voir*

En effet il songea à son arme, "Leika n'en a certainement pas vu, c'est un atout majeur..."
Il mobilisa ensuite toutes les caractéristiques de son corps, son bras bionique, sa caméra, il pouvait l'aveugler grâce à cela, un flash puissant et sa rétine s'en verrait brûlé quelques secondes.

*L'ombre est mon plus précieux allié dans ce cas présent... elle est en infériorité, mais que se passerait-il si je ne pouvait plus suer de l'ombre? Hmm... il faut que je m'en détache un peu auquel cas je risque d'en patîr, je ne vais pas attaquer avec mais juste l'utiliser pour me déplacer...*

Gaël sortit de l'ombre hors de l'allonge de Leika, il fit disparaître Prayer, il tendit sa main droite et Jallan sortit de l'ombre il le serra. Dans un sourire de loup il le fractionna, un infrat aurait cru qu'il l'avait détruite mais bien au contraire... désormais en trois fragments reliés par des chaînes forgé dans le même métal incassable que Prayer, Jalaan était devenu une lance-nunchaku d'une longueur pouvant paraître très handicapante, mais Lyle Gaël Sarna savait le manier. Il fit tournoyer le fragment lame, dans une valse rapide il apparut dans l'ombre de Leika et frappa des trois fragments. Il garda une pose lui permettant de reculer ou de s'esquiver rapidement, ainsi il pourrait frapper et acculer son adversaire jusqu'a provoquer chez elle un épuisement.

*Danse Jalaan danse!*

-Ce combat devient vraiment interressant n'est-ce pas?

Et Gaël frappa.

_________________

Invité viens à moi...
Gnihihi:http://bob-le-revenant.labrute.fr

Lyle Gaël's theme (actualisez ça marche pas à tous les coups)
http://www.seeqpod.com/search/?plid=1b645e88ba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zero-sum.forumactif.org/index.htm
Meekh Jylenth
~Admin~
avatar

Messages : 376
Date d'inscription : 20/04/2008
Age : 108
Localisation : Regarde sur ta carte, imbécile !

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   Mer 4 Mar - 16:08

Le membre 'Lyle Gaël Sarna' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Combat' : 3 [Nan mais c'est un complot là... -_-"]

_________________
Vive http://monsieur-zzzzz.labrute.fr !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ynara.forum-actif.net
Leika Mendeliev
~Admin/The parrain/Général de Delnar~
avatar

Messages : 467
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 23
Localisation : A un endroit où je ne peux pas voir ta face idiote xD

Feuille de personnage
Grade: Légende
PR:
0/100  (0/100)
Raiten:
100/100  (100/100)

MessageSujet: n   Jeu 5 Mar - 23:56

Lyle se déplaçait dans l'ombre, tournant autour de la générale qui ne le quittait pas des yeux une seule seconde. Elle attendait juste qu'il attaque pour contrattaquer. Inutile de se fatiguer inutilement. Pour l'instant, il n'y avait pas grand chose à faire. Aucune erreur n'était commise par son adversaire, et ses attaques ne seraient pas encore efficaces. Leika soupira intérieurement : elle commençait déjà à s'ennuyer. En défense, elle s'ennuyait tout le temps. Soudain, Lyle parut changer de stratégie. Sur le qui-vive, Leika se demanda ce qu'il comptait faire, et si cela pouvait présenter un avantage. Le sictaril se plaça hors de sa portée, et fit disparaître l'une de ses épées.
*C'est pas bon... il a fait le contraire de ce que j'espérais. Pff, encore du boulot en plus...*

Dans son autre main, il sortit un javelot. Voilà qui devenait intéressant. A la surprise de la Générale, il le brisa... Non. Grâce à sa vue surpuissante, elle pouvait voir qu'il se modifiait... en nunchaku doté de trois lances différentes. Aucune émotion ne vint perturber le visage de Leika. Ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait. Son maître lui avait enseigné à se défendre avec toutes sortes d'armes. Immédiatement, Lyle disparut et Leika sut où il allait réapparaître. Même un gamin pouvait le deviner. D'un bond court, elle s'écarta alors que les fragments du nunchaku frappaient l'endroit où elle s'étaient tenue quelques secondes auparavant. Elle ne répondit pas au Sictaril et garda son attitude défensive, analysant la situation, alors que Lyle l'attaquait sans relâche. Quelle ironie ! Il employait exactement la technique qu'elle avait voulu employé sur lui, le nunchaku en moins. Tout en prenant garde à ne pas trop s'approcher de murs et des zones d'ombres, la jeune femme était en pleine réflexion.
*Son but, en agissant ainsi, est sûrement de me fatiguer et de me forcer à commettre une erreur. Ce qui se passera sûrement si je continue comme ça. Je dois en rester à ma première tactique. Et pour l'accomplir, je ne veux pas de cette arme indigne... Mais ce qui me trouble, c'est qu'il n'a pas pensé à se servir de l'ombre pour attaquer. Moi, si j'avais sa classe, c'est sûrement ce que j'aurais fait. Aurait il deviné que je veuille l'en priver ? Hum... je dois peaufiner mon plan, mais j'en arrive au même point : je ne peux pas me concentrer décemment en évitant cette lance ridicule. Il faut donc que je m'en débarasse.*

Leika activa le mode "Analyse des armes" de sa vision, qui lui fournissait une vue en coupe et des informations détaillées sur les objets composés de bois, de métal ou d'alliage plastique présent autour d'elle. La pointe de la lance était en matière dure, elle ne pouvait pas la casser facilement. Les chaînes reliant les différentes parties de l'objet non plus. Une lueur amusée passa dans le regard de la Générale. Trouvé. Elle remit sa vue à la "normale". Désormais, elle savait quoi faire. Délibérément, elle se plaça à côté d'une ombre. Suicide, diront certains. Mais Leika l'avait parfaitement calculé. La lance passa au dessus d'elle pourtant la Générale ne bougea pas. Elle sentait sa présence, son sifflement parvenait à ses oreilles tel une symphonie funèbre. Au dernier moment, Leika se décala d'un millimètre. La lame frôla son crâne, tranchant quelques mèches au passage. Alors qu'elle venait à peine de le dépasser, d'un geste vif et parfaitement orchestré, Leika saisit la chaîne qui reliait la lame à un autre fragment, profitant de l'effet de surprise qu'elle avait prit tant de peine pour créer, et la tira vers elle. En même temps, elle se propulsa, et sauta vers le bâton. Relâchant la chaîne, elle abattit son épée avec sur l'attache de celle-ci, son maillon faible. Si cela marchait, le nunchaku de Lyle serait privé de sa partie la plus dangereuse et pour les autres, elle improviserait. Sinon, elle aurait beaucoup du mal à parer, vu que son adversaire était tout près d'elle.

Un sourire froid s'étirait sur les lèvres de la jeune femme, qui ressentait nettement l'adrénaline que provoquait le combat. On obtenait rien sans prendre de risques. Et c'était beaucoup plus plaisant. Son surnom de Déesse de la Guerre venait de là. Non seulement parce qu'elle était belle à se damner, mais aussi parce que les Dieux se moquaient éperdument de la mort et du danger.

-En effet. Ce combat devient vraiment intéressant.

_________________


Invité tu cherches l'embrouille x]
¤Leika's theme¤
http://www.deezer.com/track/539347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akenia.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cavale de Lélé   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cavale de Lélé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mistral défis #1 : La cavale du mistral !
» Avant de partir en cavale (PV Nico)
» Cavale nocturne
» Tiens la Cabale! Moi, je cavale.
» XD en cavale, cavalier-cavalière [Chiara]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ynara :: Terres Sictariles :: Muraille Dë'Venera :: ¤Ruines d'Ansaki et le Grand Tunnel-
Sauter vers: